Chaque année, la semaine autour du 20 avril réserve souvent des bonnes surprises…

Jack d’ailleurs me rappelait à juste titre la grande époque où l’équipe de France était partie du Serpaton pour atterrir à Retkingen (Suisse) en fin de journée. 279 km le 25 avril 1997…

1ère journée : Mardi 20 avril

https://www.xcontest.org/world/fr/vols/details:Elpajot/20.4.2021/10:16

Alors que je suis dans le tram pour retrouver Jack et Matteo à 11h, j’observe déjà une douzaine de fous furieux au dessus du Néron à 10h45 ! C’est le pôle espoir France en train d’ouvrir un nouveau triangle FAI de 300km entre le Vercors, le Bugey, les Bauges, le Grand Arc et Belledonne 

https://www.xcontest.org/world/en/flights/detail:MaxP/20.04.2021/07:34

Nous, on va rester modeste et on tente pour la première fois la transition sur le Vercors. Après le cheminement classique jusqu’au Rachais, on a la bonne surprise de monter à 1800m au dessus du Néron. C’est le moment où jamais de se jeter en face. Entre temps Matteo a déclaré forfait. Avec Jack, on redoutait un peu cette transition, ben on a pas été déçu ! L’arrivée sous le Mollard, près de Saint Nizier, se fait dans la brise Nord qui vient de Voreppe et on se retrouve dans des thermiques hachés, juste au dessus des lignes à plus de 400 000 volts. Etrange sensation de n’être qu’un vulgaire moustique au dessus d’une tapette électrique… Bref, l’image de mon ultime frontale me traverse l’esprit mais je me ressaisis pour centrer ces bulles chaotiques et me sortir de ce guêpier. Jack, fin connaisseur, est déjà en train de partir à l’assaut du Moucherotte. J’emprunte le pas et nous voilà en train de cheminer les faces Est enneigées du Vercors. Juste le temps de faire une bise à Agathe et Sophie et nous repartons en direction du Nord. 

La traversée vers le Rachais après un plein à près de 2500 est une formalité. Nos écrans tactiles nous permettent de recentrer efficacement le thermique de la cabane du Rachais et nous poursuivons le chemin dans une Chartreuse déjà bien chargée. Prudent, Jack décide de longer les faces Est proche vallée, pour ne pas se faire aspirer, tandis que moi, joueur, je serpente entre Chamechaude et l’Emendras. Au final, le vieux loup de mer aura encore eu raison. Nous nous retrouvons sous la Dent de Crolles avec 150m d’écart. Je ne parviendrai pas à le rattraper tout en cheminant jusqu’au cirque de St Même. Faut dire que naviguer sur les faces Est à 15h30, ça semble plutôt désespéré. C’est sans compter l’instabilité exceptionnelle de cette journée. C’est d’ailleurs en rebasculant sur les avant reliefs vers St Vincent de Mercuze que je vais enrouler un thermique d’un seul tenant de 1000 à 2400m me permettant de prendre la pole position devant un Jack, hagard et dépassé. La suite du cross ne sera qu’une formalité : St Genis, Crêt du Poulet, Prapoutel et le Jas du Lièvre. 

Un dernier plein à 1900m juste avant la traversée de la vallée me permettra de poser sur le plateau, idéal pour redescendre la wouature. C’était bien sympa car j’ai pu retrouver Sylvain qui venait de poser après un passage dans Belledonne, Jeff après son tour élargi du bocal, Baptiste Lambert qui revenait de son triangle de malade et Théo De Blick qui venait de boucler un triangle de 200 bornes pour tester sa nouvelle deux lignes de chez Nova, la Xénon, spécialement conçue pour la X-Alps.

Et ce n’était que le début de la semaine…

Vous devez être connecté pour ajouter un nouveau topo !

Vous devez être connecté pour ajouter un nouveau vol rando !

Le Challenge 1 an 12 randos est suspendu jusqu’à nouvel ordre !

Pin It on Pinterest

Partager