Epilogue de la semaine ou… le choc des Titans !!!

https://www.xcontest.org/world/fr/vols/details:Elpajot/25.4.2021/09:58

Après cette semaine de folie, le dimanche promettait d’être la journée de tous les défis. Jack, JJ et moi-même étions enfin disponibles en même temps et contents de pouvoir voler réunis. On aurait dit les trois mousquetaires, prêts à en découdre ! 

Montés directement à St Hil, nous choisissons le déco sud. Tout le monde s’affaire dans les derniers préparatifs et à midi pétante, Jack fait claquer le starter ! Début des hostilités. On a peine le temps de se mettre en l’air que le tour de chauffe commence. Tout s’enchaîne jusqu’au Rachais, les freins deviennent optionnels et on mène la cadence avec Jack, en mode compétition, l’oeil rivé sur la moyenne. Faut dire qu’on finit par connaître l’environnement.

On sillonne les hauts plateaux de Chartreuse en direction du Granier. L’extrémité est atteinte en moins de 1h30, on vient de pulvériser notre record avec un bon 25km/h de moyenne. Incomparable avec les 30km/h du pôle espoir France mais on ne joue pas dans la même cour non plus ! En tout cas, autant savourer car ça ne va pas durer. La dépression annoncée pour le lundi commence à se faire sentir. Le vent du sud est bien présent et on voit surtout les cirrus s’avancer inexorablement. On remarque que la masse d’air est plus chaude et les thermiques moins explosifs. C’est finalement appréciable de voler dans des conditions moins généreuses.

On atteint tout de même le plafond à plus de 2500m et confiants, on part direction les Bauges, direct sur le signe =. On poursuit la conquête du nouveau massif. Pic de la Sauge, Galoppaz et… on décide de faire une variante et de ne pas partir vers le Colombier. Faut dire que le ciel est de plus en plus blanc et que le retour commence à inquiéter Jack. On part donc vers le Margériaz. Les choses sont claires dès le départ, c’est une impasse mais ça permet de gagner un nouvelle pièce du puzzle.

Avec ce ciel blanc laiteux, on sent les thermiques plus anémiques, plus éparses. Il faut chercher davantage mais une fois trouvés, les thermiques sont plus généreux qu’espérés. A tel point que sur le retour vers la Galoppaz, propulsé à plus de 2700, je décide de faire scission et de tenter l’aventure vers le Colombier. J’entends presque Jack rire devant tant de naïveté. Moi, j’y crois car le ciel réserve encore de belles trouées bleutées. J’avoue que j’espère un sursaut thermique pour me propulser jusqu’au Roc des Boeufs, traverser le lac d’Annecy, atterrir derrière le Veyrier et faire une visite surprise à José, notre étudiant vénézuélien, néo-parapentiste prodige, exilé dans le 7-4 depuis plusieurs mois…. mais la réalité me rattrape. Je parviens à atteindre des plafonds à 2600m en enroulant avec des guns mais faut se rendre à l’évidence, la fin de la partie est annoncée et le retour n’est pas gagné.

Entre temps nos deux lascars ont tracé leur route. JJ, passé en tête, se dirige vers les crêtes de Brame-Farine. Il attaque les pentes des avant-reliefs de Belledonne mais la brise de Chambéry n’est pas assez forte pour garantir une remontée thermodynamique. Se retrouvant au dessus de la forêt, quasi les pieds dans les grilles pains, JJ doit choisir un champs pour se poser vers St Maximin.

Le vieux briscard des airs ne se laisse pas impressionner et se concentre sur le cheminement. Après Brame Farine, St Genis, il finira par engranger les précieux mètres pour boucler à Lumbin. Quant à moi, totalement hors cycle, je sais que les pièges sont nombreux et j’arrive sur les grilles-pains en mode survie. J’enroule comme un chacal, je ne laisse rien passer et à la force des rames, je finis par me hisser au dessus des crêtes. Péniblement j’avance, j’avance mais ça sent la fin et dans un dernier sursaut, je pousse le glide final jusqu’au pont de Tencin, côté rive gauche. Pendant tout ce temps, JJ a réussi à remonter en stop à St Hil. J’ai à peine le temps de ranger ma voile, qu’il passe me récupérer en voiture… alors là, je dis chapeau ! Ca vaut bien une belle tournée de bières chez Xav pour debriefer avec Jack et JJ et graver à jamais dans nos souvenirs cette « Magic Week » d’anthologie : en 4 jours, plus de 22h de vol et 450km de cross…

Vous devez être connecté pour ajouter un nouveau topo !

Vous devez être connecté pour ajouter un nouveau vol rando !

Le Challenge 1 an 12 randos est suspendu jusqu’à nouvel ordre !

Pin It on Pinterest

Partager