Forts de nos 453 points acquis fièrement à Val Pelouse, nous prenons le départ à 10 ce 10 décembre à Chamoux, motivés pour braver le froid et gravir les 1000 mètres de dénivelé qui nous attendent.

Motivés !

Une fois les sacs déposés sur la bâche, le dernier petit café-croissant pris et le briefing de l’organisateur écouté, nous attaquons donc cette nouvelle manche du challenge MEVPA décidément très bien organisé, les plus aguerris en courant (en tout cas dans les premières centaines de mètres, après ça grimpe vite fort).

Préparation

Contrairement à la manche précédente, durant laquelle certains avaient perdu la trace (j’en étais…), le balisage est continu et bien visible. Tout le monde arrivera sans encombre au déco, Théo toujours en tête (à croire qu’on va plus vite les gambettes à l’air !) talonné de près par Guilhem, pour ne parler que des plus rapides en moins d’une heure !

On se refroidit assez vite en faisant notre prévol, le soleil peine à venir nous réchauffer (il fait presque -10°C). Nous ne trainons donc pas et nous élançons pour un vol frisquet, avec pour objectif l’épreuve de précision d’atterrissage !

Brrrr !
Cible nous voila !

A ce moment précis nous ne nous doutons pas que le CHVD va une fois de plus s’illustrer dans cette manche, mais d’une façon plus innatendue…

Si la cible est toujours présente pour les plus précis, le slalom de la manche précédente a été remplacé par une épreuve de tir au but voile au dessus de la tête, décidément nos gentils organisateurs sont imaginatifs ! D’ailleurs cette nouvelle formule a assez bien réussi aux plus footeux d’entre nous (Guilhem, Loïc, Ludo, Marion et Louis). Pour les autres, mis à part Théo qui s’en sort très bien, nous manquons encore d’entraînement à la PA… Nous ferons mieux la prochaine fois, promis !

Nous apprenons tous assez rapidement la mésaventure de Laurent qui s’est arbrissé et parvenons à entrer en contact avec lui par téléphone. Il nous rassure, pas de bobo, en sécurité, mais assez haut dans un sapin, la re-descente sera un peu plus longue que prévu (inattendue je vous disais). Les secours sont dépêchés assez vite par l’organisation qui nous demande de nous organiser pour la récupération de la voile. Cela se finira bien, Laurent regagnera le terre ferme grâce aux secours, la voile sera récupérée le lendemain je crois.

Au niveau résultats nous n’avons pas démérité ; un podium pour Marion qui finit à la deuxième place du classement féminin ! Et 451 point de plus pour le CHVD ce qui nous place en 4ème place, à seulement 133 points du podium et en relèguant le DUCK derrière nous !

Le CHVD bien représenté !
Bravo Marion !

Alors, prêts pour relever le défi ? Rendez-vous le 14 janvier prochain au Sapenay !