Mieux vaut tard que jamais, voilà le CR du stage SIV déroulé du 6 au 9 septembre à Doussard.

La météo s’annonce capricieuse, avec des orages, nous avons tous réservé 4 jours pour en profiter au maximum.

Après une réservation de camping compliquée mais finalement réussie (et heureusement, Annecy attire encore pleins de hollandais et d’allemands à cette période), nous nous retrouvons à Doussard lundi soir à 18h pour le briefing.  Nous sommes 8 : Paul, Hubert, Jean Claude, Eric, Clément, Arnaud, Martin et Jessica. C’est un premier SIV pour 6 d’entre nous, Eric est déjà venu l’an dernier et Arnaud en est à son 8ème !

On rencontre Alex et son calme à toute épreuve et c’est parti pour sortir le secours, plier le matériel de façon à être prêt en 2 min 30 au déco et découvrir les exercices qui nous attendent.

Nous nous couchons donc avec des idées plein la tête après un petit apéro pizza qui en a même renversé JC de sa chaise.

 

Le lendemain matin, c’est parti pour 3 jours intensifs d’exercices : 3 vols par jour, nous ne sommes pas les premiers au déco le matin (les Allemands sont imbattables) mais nous sommes toujours les premiers dans les airs ! Une seule petite interruption de 40 minutes le premier matin car l’orage gronde derrière les dents de Lanfon. Paul, le 2ème moniteur également chargé de la navette, nous fait décoller quelle que soit l’orientation de la manche à air, a de temps en temps une petite bouffée d’angoisse en nous regardant mais nous félicitera quand même à la fin du stage pour nos décos. Ensuite c’est Alex qui prend le relais à la radio et nous fait enchaîner plein de choses nouvelles : fermetures frontales, asymétriques, auto rotation (voilà, pire que ça, ça peut pas y être), 360 etc. pendant qu’Eric travaille la marche arrière et Arnaud nous en met plein les yeux avec hélico et Wing over. Le tout sous la caméra attentive de Monica qui filme depuis la plage. L’après-midi, c’est débrief vidéo, RIEN n’échappe à l’œil aiguisé d’Alex, la mauvaise foi est impossible (“si si je t’assure que j’ai relevé la main”, “non regarde, ta main elle est sous tes fesses”). Chacun découvrira les bons et/ou les mauvais côtés de sa voile et avec les avis d’Alex, JC et Paul ne résisteront pas longtemps à l’attrait d’une nouvelle voile… !

 

 On conclut ces bonnes journées par un restau, sans se faire prier pour se coucher, même si une tempête a quand même essayé d’emporter la tente d’Arnaud.

Pas d’incident aquatique jusqu’au dernier jour où nous sommes 3 à goûter l’eau : Clément et Jess volontairement sous le secours et Arnaud nous gratifie d’un magnifique posé d’Albatros et gagne donc le droit de venir faire sécher son matériel avec nous.

 

Jeudi soir c’est déjà la fin, on en a quand même plein les pattes mais on a tous la banane et  très envie de revenir l’an prochain !

 

Pin It on Pinterest

Partager