Quand le plafond est bas (1500m)  et que c’est assez instable en basses couches, pourquoi ne pas tenter la balade vers Fort Barraux par les avants reliefs ?
C’est le plan de vol que nous avons choisi dimanche dernier avec Jean-Jacques.
Il n’y a pas de difficultés particulières. On chemine le long des avants reliefs. Il faut essayer de rester au niveau de la crête (entre 1000 et 1100m) pour bénéficier du thermodynamique. Inutile d’essayer de monter plus, il vaut mieux avancer jusqu’au prochain thermique. En général ça remonte bien le long des pentes face à la brise. Les transitions sont relativement courtes et ne pénalisent donc pas les ailes ENB. Attention toute fois à ne pas s’engager trop loin dans les combes au risque de se retrouver sous le vent de la brise qui descend du nord en général et qui s’intensifie dans l’après-midi. Au cas où, il y a pleins de vaches accueillantes le long de la nationale qui vous ramènera à Lumbin d’un coup de stop pour une deuxième tentative. Évidemment le retour à St-Hil avec la brise n’est qu’une formalité. Comme le plafond aura eu le temps de monter, on va pouvoir s’attaquer aux choses sérieuses comme par exemple monter à la Dent par Château Nardent et partir faire un tour en Chartreuse.

La trace du vol

Pin It on Pinterest

Partager