La compète des Saisies 2022 devait commencer le samedi 16 mais la météo en a décidé autrement et l’organisation à reporté les 2 manches au 17-18.
Donc dimanche matin, au lieu d’aller à la messe nous voilà 92 pilotes au rendez-vous de Bisanne 1500. Distribution des sandwiches et du forfait pour la benne. On monte au déco de Bisanne encore bien enneigé. Au briefing on découvre à quelle sauce on va être mangé. Ça sera un aller et retour entre l’aiguille Croche et l’Ébaudiaz (Grand Arc).

La manche ouvre à 12h 00 pour un start à 13h 30. Les premiers compétiteurs décollent à 12h 30. Le déco n’est pas très alimenté et la neige enfonce parfois jusqu’au genou ! Beaucoup de pilotes ratent leur déco. J’y arrive de justesse en tirant sur les élévateurs pour m’extirper du trou de neige dans lequel je me suis enfoncé en marche arrière… glissade en faky, retournement en l’air, c’est parti pour un peu plus de 2h de bagarre dans le ciel du Beaufortain. Il est 13h, il va falloir tourner en rond au-dessus du déco pendant 30mn à 90 (la foule dans la combe de St Hil des bons jours c’est de la rigolade à côté de cette foire d’empoigne entre les nuages qui se forment et se déforment). Finalement mon vario me dit que je peux y aller et c’est la ruée vers B1 puis B2 au-dessus du plateau des Saisies. Ça commence à s’éclaircir, on n’est moins nombreux dans les pompes, on croise les retardataires, le groupe de tête à disparu vers le Grand Arc. J’ai claqué B3 à la Croix Viallet, demi-tour et feu sur B4 (le déco de l’Ébaudiaz). Sauf qu’à la transition d’Albertville je n’arrive pas à raccrocher et je pose comme 60 autres pilotes au pied du Grand Arc. Je fais 30ème à cette première manche.

Le lendemain la météo prévoit des meilleures conditions; La manche est plus ambitieuse. Elle va nous emmener dans les Aravis jusqu’au Charvin pour un retour dans le Beaufortain et posé aux Saisies, sur le plateau. Le déco est bien plus facile, 15 de face et j’ai trouvé un coin d’herbe pour étaler mon Alpina 4 et courir sur du dur. J’arrive même à être dans le groupe de tête au Start… Mais à B2 je fais la gaffe du siècle. Je prends immédiatement la direction de B3 (Un point de l’autre côté de la vallée de Praz sur Arly, les contre-forts des Aravis). Mais pour y arriver il faut d’abord passer une crête enneigée. Je crois que je suis assez haut; Eh ben non ! je passe pas ! Forcé de faire demi-tour et là horreur, c’est tout plat ! je suis bientôt à 3m au-dessus de la neige et je descends toujours… Je touche avec le fond de la sellette, ça repart et 10m plus loin je retouche, ça repart encore et là, miracle, la pente s’accentue, je vole, je suis sauvé ! plus qu’à retourner à la dernière pompe, monter au nuage et traverser la vallée pour aller à B3 mais cette petite plaisanterie m’aura coûté 35mn. Le reste du vol se passe sans encombre. J’arrive à grater quelques places et je boucle après 3h 17 de vol.

Première compète de la saison, je suis 59ème sur 90. J’essayerai de faire mieux la prochaine fois mais je suis très content d’avoir participé à cet évènement qui m’a permis de découvrir le potentiel du site des Saisies et, comme d’ab, de voler avec des pilotes exceptionnels.

Manche 1

Manche 2

Pin It on Pinterest

Partager