Lors de nombreuses sorties marche et vol en club, j’ai pu noter que beaucoup de participants enregistraient leur trace de montée sans pour autant déclarer leur parcours! J’ai alors mené mon enquête pour savoir ce qu’il se tramait et j’ai pu entendre des choses telles que “je ne sais pas faire”, “les espaces aériens c’est trop compliqué”, “c’est trop long à remplir” ou encore le fameux “la CF quoi?”.

J’ai donc décidé d’écrire cet article pour introduire les bases, juste de quoi vous aider à faire votre première déclaration sans rentrer (vraiment) dans le vif du sujet.

ps: loin d’être un expert dans les sujets abordés et très loin d’être un challenger de la CFD, des erreurs ou incohérences peuvent s’être glissées au sein de cet article. Il est donc sujet à discussions et évolutions au fil du temps.

La Coupe Fédérale de Distance

La CFD est un challenge interne à la FFVL se déroulant du 1er Septembre au 31 Août de l’année suivante et permet de se placer dans un classement de niveau national pour le vol de distance. Cet outil permet aux licenciés de suivre l’évolution de leur progression sur la saison, ou peut simplement servir de journal pour enregistrer et partager leurs vols. De plus, être bien classé peut être utile pour se démarquer au niveau professionnel (par exemple pour un dossier de formation). Une remise de prix est organisée tous les ans à la Coupe Icare de Saint-Hilaire pour récompenser les gagnants de chaque catégorie : général, féminin, espoir, vétéran et club pour le vol loisir (il existe aussi des classements compétitifs mais ce n’est pas le sujet ici).

Bien que les premières déclarations faites à la CFD datent de 1999, la section marche et vol n’existe que depuis 2019 ! Elle reprend tous les aspects de la CFD originale mais avec un parcours qui doit comprendre au moins une partie marché !

La CFD Marche et Vol

Règlement

Pour participer à la coupe fédérale de marche et vol, il faut être licencié à la FFVL et être titulaire du brevet de pilote, mais à priori la déclaration est tout de même possible sans brevet (les parcours risquent par contre de ne pas compter pour le classement officiel final).

Le parcours doit être réalisé sur une même journée et peut comporter différentes phases de marche et de vol du moment que celui-ci est continu. Il doit comprendre un total de plus de 300m de dénivelé positif sur les différentes sections de marche et au moins un vol de plus de 500m de distance. Les parcours à l’étranger sont possibles à partir du moment qu’il y ai au moins un passage sur le territoire Français. La marche est possible jusqu’à 1 heure avant et 1 heure après les horaires réglementaires de vol (en fonction du lever et du coucher du soleil).

Le règlement complet de la CFDMV est disponible sur cette page.

Calcul des points

Le calcul des points est fait de sorte à ne négliger ni le vol ni la marche, tout en favorisant les parcours avec une plus grande extension géographique. Le score total est calculé en additionnant les points des quatre formules suivantes :

  • Phase de marche = 0.07 * dénivelé positif (m) + 2 * distance marché (km)
  • Phase de vol = Distance volé (km)
  • Bonus d’équilibre = 2 * score le plus faible des phases précédentes (dans la limite de 40% du total des deux phases)
  • Bonus d’amplitude = Distance totale parcourue (km) * coefficient du parcours (* 1 en DL3, * 1.2 en triangle à plat, * 1.4 en triangle FAI)

On notera que le dénivelé positif est calculé par la différence d’altitude entre le départ et l’arrivée (et non en cumulé sur tout le parcours).

Classement

Pour les classements individuels, les 3 meilleurs parcours du pilote (sur 3 décollages différents) sont pris en compte

Pour le classement club, ce sont les scores des 10 meilleurs pilotes du club qui comptent (soit 30 vols au maximum)

Enregistrer son parcours

Pour enregistrer son parcours sur les phases de marche, on peut s’y prendre de plusieurs manières:

Les instruments de vol habituels sont la plupart du temps adaptés à condition de pouvoir lancer l’enregistrement au sol (sans la détection de décollage), de pouvoir désactiver le son du vario (surtout le zérotage qui va vite devenir agaçant) et d’avoir assez de batterie !

Personnellement je préfère utiliser mon smartphone pour la trace de montée et ainsi m’assurer d’avoir un instrument de vol chargé et bien paramétré une fois arrivé au décollage. Cependant le téléphone reste un élément de sécurité primordial, donc prenez vos marges et assurez vous d’avoir une batterie à plus de 50% à la fin du parcours. Petite astuce: le GPS fonctionne en mode avion, ce qui permet de grandement augmenter l’autonomie de la batterie… mais peut empêcher les secours de vous localiser en cas de pépin. Pensez donc à ré-activer les données avant de décoller.
Il y a beaucoup d’applications qui permettent d’enregistrer une trace pour la course à pied ou la randonnée, je vous laisse faire votre choix, le plus important étant le format de sortie qui doit être en GPX (GPS eXchange Format) ou IGC (International Gliding Commission).

Enfin, les applications de vol tel que XCTrack sont une très bonne option pour enregistrer un parcours complet (mais moins précis en vol que nos instruments) et permettent d’obtenir directement une trace au format IGC avec une certification FAI valide (FAI = Fédération Aéronautique Internationale).

La conversion entre les formats est possible, par exemple avec l’outil GPSBabel, mais la signature FAI sera alors invalide (Cela n’a pas d’importance pour le vol loisir, hors compétition ou déclaration de record officiel).

A priori, il est aussi possible de partager la trace de marche entre différents participants d’une même sortie à condition d’avoir chacun sa propre trace de vol, n’hésitez pas à le spécifier en commentaire lors de votre déclaration.

Déclarer un marche et vol

Le parcours peut être déclaré dans les 10 jours suivants la réalisation de celui-ci

Pour accéder à la page de déclaration, rendez-vous sur le site de la FFVL, cliquez sur l’icône utilisateur en haut à droite puis connectez vous à l’aide de votre nom d’utilisateur et mot de passe intranet sur la page suivante (1). Attention, il faut savoir faire une addition pour passer cette étape fastidieuse!

Une fois connecté à votre compte intranet, suivez les étapes suivantes :

  • Cliquer sur l’onglet « C.F.D. Marche et Vol » en haut de la page d’accueil de votre intranet (2)
  • Cliquer sur le texte grisé « Déclarer un parcours C.F.D. Marche et Vol » (3)
  • Puis sur « >>>Commencer une déclaration avec trace GPS<<< » (4)



Charger sa (ses) trace(s)

Sur la première page de déclaration, il faut commencer par envoyer son parcours. Ici deux options sont possibles :

Option 1 : Votre parcours est en un seul fichier (marche + vol), il suffit de le sélectionner et cliquer sur « valider cette étape », les phases de marche et de vol seront automatiquement détectés sur la page suivante.

Option 2 : Vos traces de marche et de vol sont dans des fichiers séparés, il faut alors d’abord sélectionner toutes les traces de vol, puis toutes les traces de marche. Cliquer sur « 1-Assembler les traces » et attendre la confirmation d’assemblage. Puis cliquer sur « 2-Enregistrer les traces », l’enregistrement peut prendre quelques secondes. Attention : cette dernière étape peut poser problème avec un navigateur basé sur Chrome, je vous conseil donc d’essayer sur Firefox si l’enregistrement ne se termine jamais.

En cas de soucis sur ce dernier point, il existe la possibilité d’assembler les traces sois même, via des outils en ligne ou bien directement à la main en éditant les fichiers textes… A vos risques et périls !

Votre déclaration est alors créée, à partir de là vous pouvez revenir plus tard si vous le souhaitez, c’est un brouillon et rien n’est validé. En cas d’erreur de manipulation, vous pouvez revenir à la première étape « déclarer un parcours » pour modifier ou supprimer le brouillon en cliquant sur la loupe ou la croix rouge.

Renseignements sur le vol

A cette étape, le parcours et les points sont bien calculés, mais le site vous indique que la déclaration est incomplète. En effet, il faut encore remplir les renseignements sur le vol. Pour ce faire cliquez sur «[remplir] » à côté du petit panneau triangulaire jaune.

Dans cette nouvelle fenêtre, plusieurs choses doivent être remplies :

  • Si le parcours a été réalisé en compétition ou challenge officiel, cochez la case correspondante
  • Choix du club avec lequel vous voulez faire la déclaration (si vous avez adhéré à plusieurs clubs, choisissez le CHVD !)
  • Sélection du modèle d’aile utilisé pour le parcours
  • Département de décollage : normalement déjà renseigné grâce à l’analyse de votre trace
  • Et enfin les espaces aériens, vous devez obligatoirement y écrire quelque-chose pour valider votre déclaration (voir chapitre suivant de cet article)

Une fois tous les champs remplis cliquez sur « Enregistrer ».

Dernière étape: validation

La dernière page qui s’affiche va vous permettre d’envoyer la déclaration pour validation. Un champs permet d’y joindre d’éventuelles remarques sur votre parcours à destination du validateur, pour par exemple justifier certaines incohérences dans la trace, un soucis technique lors de la déclaration ou bien pour tout simplement le remercier !

Cochez la case qui atteste que vous acceptez le règlement (que vous avez bien évidemment lu au préalable) et cliquez sur « Envoyer la déclaration ».

Votre parcours est maintenant déclaré et visible par tous dans le classement ! Il devra encore être vérifié par un validateur pour être officiellement pris en compte, à condition que votre parcours soit bien conforme aux règles. Dans le cas contraire, le validateur en question justifiera son choix et son explication sera visible sur le site a des fins pédagogiques notamment.

BONUS : un exemple de parcours très ambitieux mais malheureusement invalide : https://parapente.ffvl.fr/cfdmv/liste/vol/20309629

Récit de vol (optionnel)

Une dernière page devrait ensuite s’afficher, vous proposant de remplir le récit de votre parcours. Cela n’est pas obligatoire : vous pouvez cliquer sur « pas maintenant » ou simplement fermer la fenêtre, votre parcours est de toute façon déclaré.

Cependant cela peut être très instructif pour les autres, ou pour vous même à des fins de suivi de votre progression. Plusieurs champs sont disponibles : Titre, Aérologie, Météo et enfin récit du vol. Vous pouvez aller voir les récits des autres pilotes pour vous en inspirer ou bien laisser libre cours à votre imagination !

Les espaces aériens

Pour qu’un parcours déclaré à la CFD soit valide, il est impératif que vous ayez respecté la réglementation aérienne durant votre vol.

Bien que cela doive être préparé en amont de votre sortie, le site vous indique si vous avez traversé une zone de restriction grâce à l’analyse de votre trace par FlyXC. Il faudra alors justifier chaque passage de zone à l’écrit ! Il est aussi apprécié d’indiquer lorsque vous avez pris le soin d’éviter une zone si vous êtes passé proche de celle-ci. Un évitement raté peut éventuellement passer si celui ci semble légitime et que vous n’avez fait qu’effleurer la zone un cours instant.

Quelques exemples de justifications:

  • Zone XXX inactive durant le vol (ou inactive car pas de Notam sur cette même période)
  • Zone XXX situé entre XX et XX altitude, je suis donc passé en dessous / au dessus
  • Zone XXX contournée par le nord

Ici un simple « LF-R196B inactive » suffit après avoir vérifié l’absence de Notam sur les horaires du vol


Dans le cas où aucune zone n’a été traversée ni même approchée (et après vérification des cartes aéronautiques, FlyXC n’étant pas infaillible), vous pouvez alors simplement écrire « R.A.S. ».

Pour aller plus loin…

Voici quelques solutions pour savoir si vous êtes en règle avant (ou après…) votre vol :

  • Certains panneaux sur les sites FFVL contiennent des infos sur les zones de réglementation locales (par exemple à Verel pour la CTR de Chambéry)
  • Se renseigner auprès des écoles et pilotes locaux qui connaissent les réglementations dans leur secteur
  • Consulter les cartes aéronautiques (Carte OACI-VFR sur Géoportail, SpotAiR, FlyXC.app…)
  • Vérifier les périodes d’activation des zones ainsi que les éventuels NOTAM et SUP AIP en cours sur le site de la SIA
  • Dans le doute sur une activation, ne pas hésiter à appeler l’aérodrome le plus proche de la zone de vol

Quelques liens utiles sont disponibles sur cette page du site de la fédération, ainsi qu’une aide à la déclaration ici. Et pour aller encore plus loin sur le sujet, une mine d’infos se trouve dans le référentiel du BPC à partir des pages 77 et 127, celui-ci étant disponible gratuitement à cette adresse.

BONUS: Un exemple de déclaration tout à fait honnête, invalide pour la CFD mais qui a tout de même valu deux records du monde officiels FAI : https://parapente.ffvl.fr/cfd/liste/vol/20299937

Conclusion

Le marche et vol se développe de plus en plus dans notre pratique ces dernières années, en partie grâce à l’évolution du matériel, et cela fait plaisir à voir! La CFDMV est un très bon outil pour dynamiser encore plus l’activité grâce au challenge qui se créé entre pilotes et entre clubs… J’espère donc que cet article permettra à certains de se lancer dans l’aventure, et propulsera ainsi notre club dans le top 3 du classement de cette année! (on se revoit à la coupe Icare 2022 sur le podium :D)

Pin It on Pinterest

Partager