Pravouta 26 juin 2021

par | 2 Juil 2021 | 0 commentaires

VOL RANDO CHVD 2021

Date du vol rando : 26/06/2021

Organisateur de la sortie : Amaury Welemane
Participant(s) à la sortie : Jean-Pierre Lintignac

Massif : Chartreuse
Orientation du déco : SO
Altitude du déco : 1760m
Dénivelé : 400m
Durée de la marche : 1h15
Distance totale de la marche : 2km
Atterro : Lumbin

Itinéraire de montée :
Partir du Col du Coq et suivre l’itinéraire fléché vers le Col des Ayes puis le Col de Pravouta et le sommet.

Récit de l’aventure :
Dan l’idée de remonter à la Dent passé la trêve hivernale, nous partîmes vaillamment avec JP aux alentours de 10h. Il y avait quand même du sud annoncé mais on avait envie d’y croire. Cependant des pilotes redescendaient de la Dent et nous avertîmes que des rafales sérieuses empêchaient toute envie de déplier… Plan de repli pour se faire une véritable idée du vent ce jour là : Pravouta. On décide d’y faire un tour, de toute façon on est au Col des Ayes, on fera une promenade au pire. Et le pire sera là : des fenêtres permettent de décoller mais entrecoupées de cycles rafaleux trop incertains pour envisager un décollage en toute sécurité. Après un bon quart d’heure y’a pas photo et faut se résigner… Je me sépare de JP dans la descente pour vérifier en haut du Pré qui tue si toutefois y’a pas une option jouable, mais là c’est encore plus piégeux qu’ailleurs. Le sud est canalisé et offre des petites bouffes parfaites pour s’envoler, mais elles sont suivies d’un vent de cul incompréhensible et pernicieux. Enfin si, c’est compréhensible : il s’agirait des rouleaux créés par les thermiques du pilier sud, et là y’a pas bon partir dans de telles conditions. Malgré l’envie, je choisis la voie de la sagesse et entame la descente pour suivre JP dans ce qui sera notre ultime plan du jour : un décollage de St Hilaire. Dommage parce qu’il y avait une belle couche d’inversion qui empêchaient les meilleurs de percer au-delà de 1300m à 12h, mais au moins on savait que ça volait et donc que ça décollait… Je ne retrouve pas JP mais nous faisons tous les deux un petit vol de quelques dizaines de minutes, dans des conditions patibulaires mais presque. J’essaye de partir vers le nord mais après deux transitions y’a plus rien qui permet d’avancer et c’est la vache assurée. Au même moment les pilotes partis du Vercors nous ont retrouvé et finissent dans le seul thermique exploitable au-dessus de St Hilaire, qui ne les emmènera pas plus loin. Une belle journée d’apprentissage à la renonciation pourra t-on dire, et un petit vol quand même. La Dent prend bien le sud, alors on y retournera un jour calme, mais on y retournera !

0 commentaires

Donner votre avis

CATÉGORIES

COMMENTAIRES RÉCENTS