L’archipel des Canaries est une destination recherchée des parapentistes en quête d’exotisme : 300 jours de vol par an, des vents constants, de nombreux sites de vol et pour tous les niveaux de pratique. L’intérêt de ce voyage, c’est la diversité des paysages formés par l’activité volcanique, la proximité de l’océan, et des conditions météorologiques printanières en permanence. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que Ténérife est surnommée “l’île du Printemps éternel”… C’est d’elle dont nous parlerons. 

L’aérologie varie d’une île à l’autre et d’un site à un autre, et à Ténérife c’est très spécifique : on vole “sous les vents dominants”, c’est-à-dire en régime de brise le long du versant sud-ouest du volcan. Les 3718m d’El Teide constituent en effet un rempart solide face aux alizés du nord-est, et de la même manière qu’à La Réunion, les flux d’air contournent les montagnes et on est protégé derrière. Mais ça vole aussi ailleurs ! Une riche idée pour découvrir certains sites c’est de le faire tôt, car l’arrivée des nuages empêche certains décollages, et plus inquiétant certains atterrissages. Une surveillance accrue de l’évolution des conditions est donc requise ! Pour résumer les conditions, on évoluera sur le pourtour nord en soaring et en thermodynamique, entouré d’une végétation luxuriante et dans un climat doux et frais ; sur la partie sud, on appréciera les conditions thermiques dans un décor sec voire aride, où l’air est chaud et ensoleillé. On dit souvent qu’il y a toujours un endroit à Ténérife où ça vole ! 

Mais puisqu’une vidéo vaut parfois mieux qu’un long discours, je vous invite à regarder la très intéressante explication du phénomène d’inversion thermique qui se passe à Ténérife, assorties d’images fabuleuses, en cliquant ici

Pour ma part, j’ai eu l’occasion d’essayer deux sites : Ifonché et Los Gigantes. Le premier est un rendez-vous incontournable et un spot renommé pour le biplace. On décolle au sommet des “barrancos”, ces ravines qui dessinent souvent les territoires volcaniques, aussi étonnantes qu’impressionnantes. La magie du vol c’est le passage entre des formations rocheuses acérées, sorte de “main basaltique” qui s’érige vers le ciel et que les locaux n’ont pas manqué de surnommer “les doigts”. Il faut penser aux marges nécessaires pour anticiper les contournements des flux d’air entre ces pics et les thermiques qui en remontent. Mais lors d’un vol du soir, par vent faible, ça monte jusqu’au crépuscule, l’atterro est immense au pied de l’arête et si vous avez encore 500m de gaz en le survolant, autorisez-vous le posé à la plage, c’est jouissif ! Pas de photo à l’appui, mais un souvenir puissant… Le deuxième se situe plus au nord du sud-ouest, donc plein ouest, on décolle moins haut et avec une petite finesse de pente, mais ça n’en est pas moins thermique… Ce départ permet de survoler les falaises délimitant le sud d’un parc naturel si les entrées de nord-est sont dociles, et sinon de monter par palier afin se se promener sur toute la partie sud-ouest de l’île. Je ne vous parlerai pas de l’atterro puisque je ne sais pas où c’est : la plage était remplie alors j’ai vaché dans un terrain vague un peu plus haut 😉 

 

Voilà pour mes expériences. Si l’aventure vous appelle, vous pouvez aussi en discuter avec votre président, puisqu’il a fait récemment un stage thématique encadré. C’était à l’en croire un séjour incroyable, sur les sites de: Ifonché, La Era, El Tanque, Tamaimo, Jama, Izaña, La Corona, Montagne De Tejina, Taucho, tout cela sur une semaine et en une vingtaine de vols. Bien sûr il faut prendre les informations des locaux, se méfier des pièges aérologiques, mais avec un encadrement c’est que du bonheur : navette, conseils, toujours sur le site qui vole, et en bonus les restaurants et la bière sur la plage avec coucher de soleil et groupe de musique. C’est tellement bien qu’il veut organiser un séjour d’une semaine en novembre ou décembre… Avis aux amateurs ! 

Et pour conclure, je vous dirai simplement que même sans voler, on peut en faire et en voir de belles choses sur place, surtout si vous aimez la nature, la marche et les virages en voiture ! 

 

Vous devez être connecté pour ajouter un nouveau topo !

Vous devez être connecté pour ajouter un nouveau vol rando !

Le Challenge 1 an 12 randos est suspendu jusqu’à nouvel ordre !

Pin It on Pinterest

Partager