Certains se poseront peut-être deux questions à la lecture de ce topo : c’est où Minorque, mais comment ça peut voler ?

Alors c’est tout proche, c’est une des quatre îles principales des Baléares, avec Majorque, Ibiza et Formentera. Et c’est tout plat, enfin presque, on se trouve en moyenne à 200m au-dessus du niveau de la mer, et de fait les conditions de vol sont précises.

Voici le résumé-traduction des indications proposées par Joan, le pilote local et seul biplaceur professionnel de l’île :

– Monte Toro : avec ses 250m de dénivelée c’est la plus haute montagne de l’île et elle est en plein centre, elle nous offre toutes les orientations sauf l’ouest, la meilleure sortie est le sud. Du nord, on peut partir du parking en sautant par-dessus un petit mur. Les vols cross-country se font à partir d’ici et les bons jours, on peut beaucoup grimper.

– Son Bou : c’est un grand coteau sur la mer, face à l’ouest, avec 80m de dénivelée et 900m de longueur, idéal pour de beaux vols au-dessus de la mer. Vous pouvez faire un atterrissage haut ou atterrir sur la plage. C’est aussi un bon endroit pour monter jusqu’à 200m et pratiquer des manœuvres au-dessus de la mer, puis revenir sur la pente pour remonter.

– Cala Tirant : une petite montagne avec un dénivelée de 70m juste au-dessus de la plage, avec un vent d’est de 20 km/h, il est possible de passer d’un côté à l’autre de la plage au-dessus de la mer, puis du top landing ou de la plage.

– Terra Rotja : il a une forme de pot, 100m de dénivelée et une orientation SW. Les après-midi d’été, vous pouvez monter pour faire du cross-country sur l’île.

– Binidonaire : vol intérieur, 70m de hauteur et 1000m de longueur. C’est une pente orientée ouest qui permet de beaux vols dynamiques avec de belles vues.

– Binimel-la : pente de 80m sur la plage exposée ouest. Parfois un peu thermique en raison de la couleur rouge de son environnement.

– Cap Cavalleria : c’est sa dernière découverte, avec un vent du nord de 30 km/h, venant de la plage elle-même, il monte à l’aide des dunes qui se trouvent derrière et c’est très amusant.

Voilà pour la description des régions propices au vol. Pour ma part j’ai pu tester Monte Toro et Son Bou.

Le premier permet de faire un vol-rando avec récompense panoramique. On monte en 30mn à peine depuis l’atterro, faut dire que le sommet culmine à 358m, cela dit une fois en haut, on peut admirer une vue magnifique sur toute l’île. Le déco sud se propose en deux étages selon la force du vent, et du ciel j’ai repéré le déco est, alors tous ne sont pas très grands, vaut mieux réussir la montée de sa voile directement ! Ensuite on vole d’abord en dynamique, en restant bien exposé par rapport au vent, c’est-à-dire avec du sud par exemple, ne pas dériver trop loin à l’est ou à l’ouest au risque de ne pas revenir du bon côté de la pente. Ensuite avec un peu de hauteur, c’est assez thermique et les bons jours ça doit bien marcher… Lorsque j’ai volé, d’autres pilotes se sont laissés volontairement dériver par le sud une fois suffisamment hauts pour faire un peu de distance et poser à la plage.

 

Concernant Son Bou, c’est vachement chouette pour un long soaring au coucher de soleil, sur une falaise qui surplombe la mer et qui permet également de prendre un peu d’altitude afin de s’avancer un peu plus au-dessus de l’eau. On peut reposer sur le terre-plein proche du déco ou choisir un petit glide des familles pour un posé sur le sable de la plage la plus longue de Minorque, un pur régal !

 

Vous devez être connecté pour ajouter un nouveau topo !

Vous devez être connecté pour ajouter un nouveau vol rando !

Le Challenge 1 an 12 randos est suspendu jusqu’à nouvel ordre !

Pin It on Pinterest

Partager