VOL RANDO CHVD 2020

Date du vol rando : 23/09/2020

Organisateur de la sortie : Amaury Welemane
Participant(s) à la sortie : Philippe Bensa, Jean-Pierre Lintignac

Massif : Chartreuse
Orientation du déco : SO
Altitude du déco : 1800m
Dénivelé : 900m
Durée de la marche : 1h45
Distance totale de la marche : 5km
Atterro :

Itinéraire de montée :
Depuis le lieu-dit “L’Espagne”, remonter le sentier et suivre les panneaux indiquant la Cabane des Bannettes jusqu’à remonter une épaule sur très longtemps. Au sortir de l’épaule, le déco apparaît sous les Rochers de Chalves, dans une grande pente en goulotte.

Récit de l’aventure :
Bien que la météo annoncée n’était pas des plus encourageantes, Philippe, Jean-Pierre et moi-même étions déterminés et restions confiants sur nos chances d’éviter la pluie et le vent forcissant. On découvre le matin un ciel brumeux mais le soleil est de moins en moins timide et perce l’obscure clarté de la vapeur condensée. Le bilan carbone est mitigé puisque la rando nous demande de faire une navette au Mont Saint Martin, mais puisque Jean-Pierre est arrivé à l’atterro par la force des mollets, on se console comme on peut 😉 C’est d’ailleurs le premier sujet de discussion qui nous animera dans la montée depuis L’Espagne, quelle différence entre un mec qui prend l’avion pour faire du parapente à l’autre bout du monde, et le petit vieux qui prend sa voiture pour ramener son pain de la boulangerie toute proche ? Cela dit, les débats furent bien plus intéressants lorsque nous attaquèrent de concert les turpitudes économiques dans lesquelles la sacrosainte économie de marché nous plonge aujourd’hui, sans oublier les affres de la Deuxième Guerre mondiale, l’autonomie alimentaire et le climat délétère causé par les arrivées intempestives des biplaces sur Annecy. Passons… La montée s’en trouve moins rude tellement nous échangeons, et ce n’est qu’en fin de matinée que nous parvenons enfin au sortir de la forêt. Si le décollage est bien dégagé sur l’épaule dominée par les Rochers de Chalves, la brume semble encore bien envahissante en-dessous et on patiente un peu. Le sud est bien là mais pas trop fort. Des trouées se créent petit à petit et on se prépare, histoire de pas rater le créneau ! C’est parti, on s’élance et on suit la crête sur laquelle on montait auparavant, mais force est de constater qu’il nous faudra légèrement enfreindre la VFR et accepter de n’y rien voir pendant quelques secondes… Ouf, le rideau est passé, ça fait toujours aussi bizarre que peur, mais on peut désormais se promener à loisir et notamment au-dessus du décollage de Chalais, où la brise thermique nous permet de reprendre de l’altitude. Philippe tire en vallée, je le suis, pendant que Jean-Pierre s’amuse au-dessus des arbres et de l’ancienne cimenterie. Une fois à la verticale atterro, on aperçoit trois hélicos de l’armée en manœuvre : le premier prend bien au sud en jouxtant le Vercors, les deux autres me passent presque en-dessous, je fais coucou, ils ne tirent pas, on est sauvé. Tout le monde pose en douceur, s’en suit une petite session de gonflage pendant laquelle Philippe qui a retrouvé toutes ses capacités sinon plus nous enseigne l’art du cobra. Une leçon qui ponctue fort bien la journée, en très bonne compagnie, après une marche très rythmée et un vol enchanté !

Lien vers geoportail

Vous devez être connecté pour ajouter un nouveau topo !

Vous devez être connecté pour ajouter un nouveau vol rando !

Le Challenge 1 an 12 randos est suspendu jusqu’à nouvel ordre !

Pin It on Pinterest

Partager