Chamonix est un endroit vraiment impressionnant, à voir absolument, et pour y voler le mois de septembre est idéal:
– les remontées mécaniques sont ouvertes
– l’interdiction de vol de juillet août sur une face est terminée

Nous sommes donc quelques 22 inscrits à cette sortie dont plusieurs nouveaux qui viennent juste de nous rejoindre (je vous passe les inscriptions et annulations dans les derniers jours pour cause de blessure, covid, météo, fatigue, lessive à faire)

Heureusement le gîte La Tapia est accueillant, et Marie qui nous connaît bien accepte d’être flexible.
La météo est pas mal, si on est un peu optimistes sur le vent et les nuages (et on l’a été, et on a eu raison !)

Tout le monde arrive le vendredi soir, 18 couchent dedans et 4 couchent dehors dans leurs camions respectifs.
Samedi matin, après avoir bien repéré l’atterrissage du bois Bouchet on commence par une montée avec les œufs au décollage de Plan Praz
Conditions faciles, tout le monde vole, certains remontent pour un deuxième vol, jusqu’à 13H: les conditions sont compliquées et on remballe (nous, mais aussi les biplaceurs pros du coin)

Déjeuner festif à la micro brasserie

Pour le vol d’après-midi, les prévisions sont très moyennes, les écoles annulent leurs vols, mais nous on y croit (et surtout on a acheté le matin des forfaits pour plusieurs montées !)
La chance est avec nous (du moins avec quelques uns) puisqu’au décollage du Plan de l’Aiguille quelques créneaux permettent de décoller (le vol est agréable, pas le décollage en raison d’un venturi très marqué)

Un biplaceur de passage s’en tire de justesse après un incident très inhabituel: au décollage dans le vent très fort il se coince un pied dans une suspente et décolle donc la tête en bas, passe très près des rochers et finit par arriver à libérer son pied et reprendre le contrôle.
(plus personne n’osera décoller après cela, redescente en benne pour ceux qui n’étaient pas partis)

Repas de fête le soir au gîte. D’abord un copieux apéro dehors dans le jardin (oui oui il faisait bon dehors)
C’est le moment de la photo de groupe avec les 22 (21 plus le photographe)
Puis le dîner: Bertrand avait non seulement tout organisé mais il a pris en charge la cuisine avec un talent qui lui a valu des applaudissements mérités.

Réveil dimanche matin sous un ciel un peu plus couvert. Le plan initial: aller décoller à l’Index au dessus de La Flégère est bon à 8H du matin, mais il ne l’est plus à 9H car les nuages sont descendus.
On choisit nous aussi de descendre d’un étage et d’aller à Passy. Un groupe de marcheurs (majoritaires au CHVD) va randonner et décoller du plateau de Varan, 4 autres choisissent la moquette de Plaine Joux.
Ce sont les marcheurs qui ont raison, puisqu’ils arrivent à décoller à la limite du nuage et peuvent profiter des thermiques pour une jolie ballade.

Après rotation des voitures nous allons tous déjeuner au “Parc thermal” à Saint Gervais.
Décidément que de nourriture pendant ce week end !
(seul Amaury était partant pour remonter voler sans manger).
Mais on ne fait pas que manger, on boit aussi: Jessica nous offre l’apéritif pour fêter son 50ème vol. Merci et bravo.

Direction Megève pour un dernier vol. RV d’abord à l’atterrissage avec une brise bien installée. L’atterrissage est inhabituellement étroit, mais il y a un immense champ derrière pour ceux qui ne seraient pas capables de gérer la brise.
Il commence à être tard, certains décident alors de rentrer à Grenoble, et nous ne sommes plus que 6 dans la benne. C’est la dernière de la saison: elle ferme juste après nous. On sent la responsable de la cabine très émue, elle nous embrasse tous en pleurant. (Avec le masque bien sûr.) Nous lui chantons une chanson et arrivons enfin au décollage, idéalement placé et alimenté en brise.

C’est sympa de découvrir un nouvel endroit ! On joue tranquillement avec les sommets et les nuages et on va se poser. Le moins expérimenté se fait surprendre par la brise en posant à vitesse nulle au milieu du grand champ.
Tous les autres se posent à l’attero officiel
Tous sauf 1. Un pilote pourtant très expérimenté, avec une voile moderne et performante, qui ne rejoindra jamais le terrain officiel et échouera du côté obscur de la force.
Comme on n’avait pas eu de nomination pour le nain pendant ce week end on s’est dit que peut être…

Comme bien souvent les participants sont très contents, et partagent leurs nombreuses photos
Allez voir ça vaut le coup d’œil.
https://photos.app.goo.gl/Ragf8mmHnbLy4JjB8

Vous devez être connecté pour ajouter un nouveau topo !

Vous devez être connecté pour ajouter un nouveau vol rando !

Le Challenge 1 an 12 randos est suspendu jusqu’à nouvel ordre !

Pin It on Pinterest

Partager