5 ou 6 pilotes du CHVD se retrouvent au déco sud ce Lundi 13 juillet 2020. La journée s’annonce fumante et plusieurs d’entre eux vont tenter pour la première fois la traversée sur Belledonne. C’est Christophe qui ouvre le bal. Laurent et votre serviteur nous lançons à sa poursuite. Nous atteignons assez facilement le Rachais en survolant toutes les difficultés habituelles (les tunnels, Château Nardent, la longue crête vers le St Eynard… 

Vers Grenoble en allant au Rachais.

C’est le retour du Rachais par l’Écoutou toujours un peu teigneux puis Chamechaude ou on fait le premier nuage à 2350m.

L’Écoutou, quel ciel magnifique !

Ensuite on attaque le long cheminement vers le Granier. Christophe est toujours devant mais avec Laurent, nous comblons notre retard petit à petit. Pendant ce temps les autres pilotes du club nous suivent à une bonne distance. Il faut mentionner l’exploit de José qui fera Chamechaude par l’Écoutou après avoir commencé à voler il y a seulement 7 ou 8 mois (en incluant le confinement) et qui passera sur Belledonne en compagnie de David qu’il posera à La Terrasse et bouclera à Lumbin… Respect !  J’ai un peu hésité sur le plan de vol en allant vers le Granier car les nuages semblaient énormes sur les Beauges, et on en parlait à la radio mais en approchant on se rendait compte que ça formait beaucoup plus loin au nord, vers Cham donc feu sur la Savoyarde. 

Quelle est loin cette Savoyarde !

À 2500m Christophe s’engage dans la longue transition. Je lâche le thermique à 2200m en misant sur les qualités de planer de ma Swift 5. Christophe n’est plus très loin derrière et comblera son retard pendant cette très, très longue transition. Alors commence la bagarre entre la forte brise de Chambéry et les thermiques violents. Il faut arriver à monter en se faisant reculer, jouer des plis du relief pour trouver des coins ou l’influence de la brise se fait moins sentir et pouvoir profiter du thermique. Enfin on fait le sommet de la crête et là il faut prendre la décision de se jeter derrière sur la Galopaz. Nous ne sommes pas les seuls à faire le yoyo sur la crête secoués par les rafales. Finalement on y va  en espérant pas trop se faire taper en passant sous le vent et on remonte sur la Galopaz. Après, au fur et à mesure qu’on avance vers Annecy,  la brise de Chambé disparait et les gros thermiques la remplacent. Alors on enchaîne Le Colombier, Le Roc des Boeufs, la traversée du lac en direct sur les dents de Lanfon. 

The Lake ! (la photo a été prise un autre jour).

Là on décide de rentrer à la maison, il est 16h 46, on est bien dans les temps avec le soleil. On décide de retraverser les Beauges par le Trélod. Laurent fera 2900m sur le roc des Boeufs et à la Dent d’Arcluzaz c’est l’inconnu pour nous trois, nous n’avons jamais fait la transition sur les avant reliefs de Belledonne et nous hésitons un peu sur le plan de vol mais finalement, nous traversons directement sur Montraillant et les 2 tours de Montmayeur. Vu d’en haut ça à l’air tout plat et je doute que nous arrivions à raccrocher. Là, pendant cette transition de 10km, l’ignoble Laurent profite qu’il vole sous toilé pour me dépasser et je n’arriverai jamais à le rattraper jusqu’à Lumbin, mais il me sert de fusible et je l’ai à l’oeil car je me demande comment on raccroche à Brame-Farine 

L’émetteur de Brame-Farine

et finalement la brise de Chambé est tellement forte que ça le fait sans problème, même de très bas. Christophe arrivera 15mn après moi à Lumbin et nous savourerons l’exploit chez Xavier avec José qui nous a amené la voiture depuis St Naz.

Nous avons bouclé ce triangle de 168km en plus ou moins 7h de vol, une première pour nous trois.

LA TRACE DE NOTRE VOL

Vous devez être connecté pour ajouter un nouveau topo !

Vous devez être connecté pour ajouter un nouveau vol rando !

Le Challenge 1 an 12 randos est suspendu jusqu’à nouvel ordre !

Pin It on Pinterest

Partager