Voilà, je suis monté en raquette jusqu’à 2440m, le point le plus haut de la crête de Brouffier, auquel s’arrêtent en général les skieurs. A la montée, un peu de vent de N laminaire au dessus de 2200m le long de la crête, qui devient moins fort et moins stable en s’approchant du point le plus haut. déco voile sur le plat en neige glacée près du sommet, très léger vent de NE pas très stable. Je rate un premier déco en essayant de voler dans la pente NE, la voile se fait emmener en latéral. Je remonte et bagarre avec ma voile qui ne tient pas en place sur la neige glacée, à saucissoner dans tous les sens (Klimber P 22 qui est bien allongée…), finalement j’arrive à la lever correctement et part dos voile en courant versant N, avec malgré tout une petite cravatte vite défaite avec le stab. Quelques très beaux passages en versant N au dessus du lac du Poursollet mais je descend doucement et n’arrive pas à partir en soaring, le vent semble avoir faibli et les couches très stables font que ça ne monte pas. 16 minutes de vol très sympa, avec une surprise en arrivant sur La Morte par le NW, une bonne dégueulante du SE dans les dernières couches, je ne m’y attandait pas du tout avec le vent dominant de NW, j’ai bien mis l’accélérateur pour passer un peu au radada les arbres menant à un pré en poudreuse ultralégère. Remontée à pied à la voiture garée sur la route du Poursollet. Je joins quelques photos. Points forts: – Soaring de Nord quand les émagrammes donnent une forte stabilité de l’air, c’est dur à attraper. Le vent de N semble toujours baisser en milieu de journée sur mes dernières tentatives. – Déco neige dure sans crampons, bien prévoir se qui se passe en cas d’échec de déco, choix de la pente… – Ces voiles à fort allongement sont un peu galère à tenir sur glace ou neige dure… – Enfin par temps froid, prévoir la surprise du vent complètement différent dans les derniers 50m. Bonne nuit à vous et à bientôt. Jean-Marie

Pin It on Pinterest

Partager