La baraka météorologique du CHVD devait donc prendre fin en cet automne 2018, mais quelle fin!


Nous étions 14 au rendez-vous, répartis entre le traditionnel gîte communal de Mévouillon et les camions aménagés de plus en plus nombreux (on se serait crus au salon du camping-car par moments!). Le week-end commence au gré des arrivées plus ou moins tardives après quelques heures de routes, accompagnées de rencontres plus ou moins surprenantes (du renard en surpoids jusqu’à l’autobus dans les Gorges de la Méouge). Le dîner et quelques Mandrin avalés, un sommeil réparateur plus tard et le beau temps au rendez-vous, nous voici d’attaque pour le vol du matin: ce sera Buc ouest! Nous montons jusqu’au sommet en randonnée, SP et Lucas jouant les ânes de bât (merci encore!).

En est..

En ouest…

Tout le monde se met en l’air, en solo, en bi, en mini, en sud, en ouest, en est, du plouf au cross Buc-Bergies-Le Fort, avec ou sans vautours, toutes sangles dehors ou bien au chaud, à chacun son style! Les conditions sont incertaines, avec des couches successives de météo en ouest et de thermiques énergiques en est. Tout le monde se retrouve à l’attero pour le pic-nic, un café et un (petit) vol supplémentaire du sommet ou de l’arbre à Jacques. Puis le vent s’oriente alors franchement sud, c’est donc un but à Buc!

Travers gauche au déco

Direction le Col de la Trappe pour découvrir ce site, a priori mieux orienté. Arrivés au minuscule atterrissage entouré de lavandes, nous constatons que la manche à air du déco est travers-cul. Le schisme s’opère alors entre les croyants (« allons-y quand même », « ça va tourner », « la rando est jolie dans tous les cas »,…) et les protestants (« on ne va pas monter alors que ça le fait pas », « on voit des voiles à Buc, c’est là bas que c’est bon », ou encore « allons au Fort, ça va le faire »).

Protestants aux cieux

Croyants déçus..

Victoire à plate couture des protestants avec un super vol à Buc, tandis que les croyants n’auront que les miettes avec un déco express suivi d’une lente agonie depuis l’arbre à Jacques à se mettre sous la dent… Séance de proverbes pour adoucir la déception, « après l’heure, c’est plus l’heure » et autres « on a travaillé le renoncement » nous amènent jusqu’à l’apéro où le syncrétisme triompha rapidement après quelques coups de bière et de vin. Pâtes végé – gâteaux à tomber – un ptit coup de rouge par ci par là nous envoient tous au lit en rêvant du second round.


Le brunch dominical s’étale dans le crachin d’automne, puis le CHVD se tourne alors vers d’autres activités: ping-pong, photos, billard, lecture..

Stage multisports

Une brève accalmie nous fait miroiter un plouf du Fort de Mévouillon, mais nous renonçons à l’arrivée d’un nouveau rideau de pluie.

Ca va pas le faire..

Fin de la récréation, direction le snack-bar flamand des Baronnies ou nous sommes accueillis très gentiment et mangeons végan & local (chili con carne, moules-frites, kebab, gaufres,…): il fallait bien ça pour affronter l’automne!

C’est beau l’automne

Pin It on Pinterest

Partager