Entre le beau temps du début de notre voyage et les connexions internet quasi inexistantes, on aura mis du temps avant d’écrire un petit compte-rendu de cette sortie club qui, je l’espère, sera comptabilisée pour le challenge ! Merci Jean-Pierre d’avoir tenté de nous rejoindre, on était donc presque trois pour cette sortie club en Ecosse !

Ce jour-là, nous sommes dans les Higlands, pas très loin de Glencoe. Le ciel est bien allumé, à tel point qu’il y a une belle rue de nuages. La veille, nous avions repéré une colline débonnaire tout en longueur et, miracle, bien orientée par rapport au vent météo du jour. Croyez-le ou non, mais on a eu sacrément chaud à monter là-haut et c’est en nage que nous arrivons au sommet d’où le panorama est complètement « outstanding ». Le temps d’en prendre plein les yeux et de savourer quelques shortbreads – ces gâteaux typiquement écossais composés de beurre, de beaucoup de beurre et aussi d’un peu de farine et de sucre – le ciel se charge de bons gros cumulus ventripotents et presque menaçants !

Pour ce voyage, nous avons choisi de partir avec d’anciennes voiles, spéciales « vol sous la pluie », à savoir une Aspen 3 pour Lucas et une Hook 2 pour moi. Lucas déplie en premier. Il y a de l’air, mais pas suffisamment pour jouer comme les mouettes. Je déplie à mon tour et m’élance. Je parviens à me maintenir un bon moment en l’air, attrapant ici et là quelques bulles thermiques. Après un bruit de tissu un peu plus fort que les autres, je décide d’aller poser 🙂 A perte de vue, une lande verte, mousseuse et spongieuse à souhait, veinée d’innombrables ruisseaux. Je me concentre pour essayer de poser dans un endroit pratique et à peu près sec. Ouf, mission réussie ! Lucas continue d’explorer le ciel des Highlands, mais la couverture nuageuse est maintenant telle que cela a désamorcé la pompe à thermiques. Il me rejoint donc bientôt sur le plancher des vaches, sourire aux lèvres car… oui, nous avons réussi à voler en Ecosse !

Premier vol d’une belle série, notamment sur l’île de Skye : soaring en bord de mer, vol rando du soir ou encore survol des Cuillins , plus hauts sommets de l’île. Bref, on ne regrette pas d’avoir emmené les parapentes avec nous pour ce road-trip en Ecosse !

 

Pin It on Pinterest

Partager