À force de regarder la météo pour savoir ce qu’on va faire ce weekend, on finit par remarquer l’existence d’autres jours de la semaine, comme le jeudi par exemple, qui bénéficient parfois d’un bel ensoleillement, et d’un vent pas trop fort… Tant et si bien que cela devient tentant de poser une demi-journée pour en profiter! Le plan n’était pas très précis, on voulait faire un vol, et même plutôt un vol rando. Le Vercors? La Chartreuse? Un consensus s’établit finalement et rapidement pour la Dent de Crolles.  

Le jour J, échappé du boulot, je file presque comme un fugitif vers l’atterro de Saint Nazaire, lieu du rendez-vous avec Sonia, Mehdi, Boris, Paul, Lucas, Jean-Pierre. En route, je remarque que la belle journée d’automne à laquelle je m’attendais est plutôt fumante, et une nuée de parapentistes volette le long des falaises, du Saint-Eynard au Granier. De plus, dans le ciel bleu, il y a de petit cumulus, mais surtout un gros, très gros, en plein sur notre sommet préféré. Le vent est déjà du Sud, les prévisions ont changé et le vent annoncé en haut est assez fort. Le doute s’installe parmi les participants… 

Lucas et Jean-Pierre abandonnent la Dent, projet jugé hasardeux, et filent à Saint Hilaire, impatients qu’ils sont de se frotter aux thermiques. On fait un détour et on dépose Sonia et Paul au déco Sud de Saint Hilaire, où incontestablement, ça vole à coup sûr. Puis, non sans hésiter encore, on se lance à l’assaut de la Dent, avec Mehdi et Boris. 

Arrivés au col du Coq, on découvre, derrière le nuage, le pas de lŒille bien au soleil, tout beau, qui nous attend! On file donc au pas de course (je repense au gratin Dauphinois du midi et dans la montée de la Dent, j’ai les miennes de dents du fond, qui baignent).  Une douce brise thermique nous accompagne, puis les messages de l’outsider du jour, Jacques! Il est en haut et nous rassure sur les conditions. 

Au sommet, décollage en Sud bien alimenté, mais faisable. Les uns et les autres posent près de leurs véhicules respectifs et la mission est accomplie! Fallait y croire!

Pin It on Pinterest

Partager