CHVD.ORG - Club des Hommes Volants du Dauphiné
Vous êtes ici : Accueil » Sorties club » Voyages » Mon premier voyage parapente et famille

Mon premier voyage parapente et famille

D 23 avril 2007     H 19:34     A Simon-Pierre     C 0 messages


Mon premier voyage "Parapente et famille"

Ce petit récit pour illustrer un sujet qui me tient à cœur :
Peut-on concilier parapente et famille ?

J’avais déjà commis trois voyages parapente, en Espagne, au Mexique et au Maroc.
Mais jamais avec ma famille.
Et lors de ce dernier, je me suis dit : je dois revenir en famille.

C’est ce que nous fîmes en mars dernier :-)
Nous = ma charmante épouse Bénédicte, et mes trois garçons de 5, 8 et 10 ans.

Nous sommes donc partis pour presque trois semaines.
Des hôtels pas chers, parfois réservés à l’avance
Une kangoo de location pas chère (mais bien usée :-)
Vol direct Lyon Marrakech, sans histoire et à des prix intéressants.

Nous commençons par deux nuits à Marrakech, assez sympa car la période touristique n’a pas vraiment commencé.
Au retour nous y sommes repassé et c’était moins agréable : trop de monde, trop de sollicitations.
Mais le folklore de la place Djama El Fnaa est quand même unique.
Nous logeons à 200 m de la place, dans une chambre à 5 lits, pour 20 euros la nuit :-)
Un couple d’amis nous y rejoint, ils resteront une semaine avec nous.

45 mn de route vers le début de l’atlas et le gîte d’Aguergour
Surprise, toute la route est pavoisée de drapeaux marocains. Quel accueil !
(en fait c’est le roi Mohammed 6 qui devait venir le lendemain inaugurer la construction d’un barrage)

Le gîte est très accueillant, les tajines délicieuses. Pas d’électricité, les enfants sont ravis de revenir à la bougie. Pas d’eau chaude, les enfants sont moins ravis ; la douche est courte, très courte.
Baudouin joue longuement avec un garçon de son âge et garde avec lui chèvres et moutons
Mais le ciel est gris : pas de vol.

Deux bonnes heures de route vers Essaouira ou nous trouvons beau temps et vent très fort.
Hôtel moins sympa : nous ne restons qu’une seule nuit
Mais toujours un charme unique à cette ville, curieux mélange de souks berbères, de port de pêche breton, de lieu branché pour la planche et le kite, et ancien haut lieu des hippies des années 60.
Ballade à dos de dromadaire pour la famille, les hommes sont à cheval (sur des étalons !)

Encore des tajines, et des délicieux petits déjeuners avec jus d’orange, œufs et crêpes.
Mais toujours pas de vol

2H de route vers le Sud pour rejoindre Imessouane, petit port de pêche, et rendez mondial vous des surfeurs.
La vague est longue et puissante. Les enfants se régalent sur la plage.
Mais le vent est encore là. Juste un petit plouf pour tâter la masse d’air : je n’insiste pas.
L’auberge est sympa, nous restons deux jours.

JPEG - 231.8 ko
Décollage Imessouanne

Le site : décollage inmanquable au bord de la route. Vue splendide.
Vol thermique, repose au décollage recommandée.
Possibilité d’atterissage en finesse à Imessouane, à ne tenter qu’à marée basse pour avoir une deuxième chance.
Se méfier du vent de nord

Le lendemain matin, oh surprise il pleut !
Nous prenons la route vers Agadir : 50 km plus loin c’est le grand beau. Nous passons rapidement Agadir (trop grand pour nous) et fonçons jusqu’aux dunes magiques de Tifnit.
Et là c’est la récompense : 500 m de pistes dans les dunes, on arrête la voiture, nous déplions et nous volons !
Vol dynamique magnifique dans la brise de l’après midi
Cerf volant pour les enfants, puis ils vont se nourrir à Tifnit

JPEG - 248.5 ko
Les dunes à Tifnit

Le site : juste avant Tifnit, prendre une piste qui longe la côte. S’arrêter après 2 km environ (après, 4X4 recommandé) Vol dans la brise de mer l’après midi. Repose en haut. Si marée basse, posé en bas possible.

Nous rentrons loger à Agadir, et fêter l’anniversaire de Baudouin qui a 9 ans le 1er Avril.
C’est déjà l’heure du retour pour nos amis qui repartent sur Marrakech, nous retournons à Tifnit.
Re vol dans les dunes, je joue avec la voile et les enfants me courent après.
Magnifique, jusqu’à ce que le vent forcisse : je plie, en route pour Mirleft.

Deux heures de route jusqu’à ce petit coin de paradis, un hôtel bien sympa tenu par une française, au beau milieu de la rue principale. Bonne surprise, nous y retrouvons Marc Boyer en vacances (c’est lui qui m’avait guidé au Maroc l’an dernier). Nous restons trois jours.
Activités des enfants : cours de surf et de pêche (sans faire de mal aux poissons :-)

Nous rencontrons l’instituteur, qui nous propose de le suivre à l’école.
En route pour 45 mn de marche pour rejoindre l’école dans les montagnes, les enfants nous jouent une pièce de théâtre puis chantent pour nous. Bien sympa
Activité du papa : vol à Legzira au dessus des arches (décor de carte postale, en mieux)
Pour y accéder : 50 m de montée à pied depuis la plage où jouent les enfants :-)

Legzira c’est sympa : nous nous y installons dans un hôtel sur la plage !
La demi pension pour toute la famille : 50 euros par jour, nous restons trois nuits.
Deux vols du soir, du petit sommet derrière (aimablement véhiculé par mon épouse)
Thermique calmés, coucher de soleil, atterrissage sur la plage devant l’hôtel. Que dire de plus ?
Puis encore deux vols avec un groupe de parapentiste de passage
Juste un souci, Cyprien est tombe la main sur un cactus. (il y en a plein !)
Que c’est long d’enlever les épines... Et nous ne les aurons pas toutes :-(

Le site : piste d’environ 2km qui monte à 350 m. Vol thermique, vol du soir... Attero sur la plage devant l’hôtel ou sur le parking si marée très haute.

JPEG - 221.5 ko
Les arches à Legzira

Un petit mot sur notre voiture qui nous a gratifie de plusieurs pannes, j en ai réparé certaines, et nous avons découvert l’efficacité et les prix des garagistes du pays.
La dessus ils nous sont bien supérieurs. Les mêmes problèmes en France auraient sûrement donné lieu à immobilisation de la voiture, commande des pièces, attente des pièces, et budget 100 fois supérieur (trois interventions, que j’ai payé entre 4 et 6 euros)

Nous remontons vers Agadir (2 heures de trajet)
Arrêt dans les souks de Tiznit, et arrêt pour voler dans les dunes à Tifnit
Une nuit d’hôtel à Agadir et presque 5 heures de route pour retourner à Aguergour.
Nous mettons les enfants aux fourneaux pour aider à préparer les Tajines le soir, et les crêpes le lendemain.
Deux nuits là bas, un vol thermique bien puissant de 11H à midi, et deux heures de vol le soir.
Pas mal d’autres parapentistes, mais il y a de la place

Le site : vol en fin de matinée (un peu fort dans l’après midi) puis à partir de 17H jusqu’à la nuit.
Accès au décollage en voiture, 1km à pied ou en 4X4 pour finir.
Atterrissage à côté du gîte.

JPEG - 320.9 ko
Aguergour vu du ciel

Retour à Marrakech pour deux nuits, achats dans les souks encore pour ne pas repartir les mains vides, et c’est l’avion de retour

Bilan : 10 vols et 15 heures de vol (plus 2 vols de 3 heures en avion)

Si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à me contacter.
Et voici une carte

JPEG - 41.1 ko