CHVD.ORG - Club des Hommes Volants du Dauphiné
Vous êtes ici : Accueil » Sorties club » Randos » Le chemin des croix ou 4 sommets en chartreuse

Le chemin des croix ou 4 sommets en chartreuse

D 10 septembre 2009     H 08:35     A Stef     C 0 messages


JPEG - 177.4 ko
Départ de nuit

5 heures du mat’, j’ai des frissons ; clac fait le réveil en tombant sur le parquet.....

Cette année où le Mont Blanc se refuse encore pour l’instant à nos assauts, il fallait trouver un dérivatif aux valeureux candidats pour peaufiner l’entrainement ou tout simplement pour calmer leurs piaffés.

Réalisés déjà l’an dernier, la tetralogie de Chartreuse consiste à enchainer dans la journée la montée et le vol de 4 sommets majeurs de Chartreuse ; l’objectif est ambitieux d’abord en raison des conditions météorologiques indispensables : vent météo nul toute la journée à 2000m, ensuite en raison du dénivelée à effectuer soit 4200m, enfin en raison d’une autonomie absolue recherchée cette année à savoir pas de voiture pour des acheminements ou stockage de nourriture et boissons.

Le principe retenu est le suivant : dépose unique en voiture au village des Revols au pied du Charmant Som puis enchainement des 4 sommets suivants : Charmant Som, Grand Som, Dent de Crolles et Chamechaude. 2 atouts imposent de faire ce tour dans cet ordre : l’orientation des décollages suit la rotation de la terre d’est en ouest ; ensuite les montées se font pour leur plus grande partie à l’ombre.

Voici donc l’enchainement effectué : montée au Charmant Som, poser à la Correrie( vieux souvenir pour moi d’un vol il y a 20 ans avec Ben et lolo bounty Audige). Montée au Grand Som par le pas de la Suiffiere puis l’arête de la Suiffière ; décollage et posé à Perquelin au pied de la Scia. Montée au col des Ayes puis à la Dent de Crolles ; décollage et posé dans un champ au dessus de Cherlieu. Montée par un vieux sentier depuis Cherlieu jusqu’au sommet de Chamechaude ; décollage et posé au Sappey et près des Revols pour le propriétaire de la voiture.

Nous sommes 6 à nous retrouver à l’église de Corenc à 6 h : Rémi, Anthony, Jean Pierre, Jac, Benjamin et Stéphane.

JPEG - 266.1 ko
Montée au Charmant Som
JPEG - 46 ko
Stef au Charmant Som

La première montée au Charmant Som est vite avalée ; la forme est là ; les chamois et les aigles aussi ; 1ère croix 1ère photo et première bizarrerie : 10 km/ de sud ouest à la croix ; après quelques tergiversations nous décollons tous de la grande prairie sous le sommet orientée sud-est sans problème ; survol de chamois ; on longe la longue arête en direction du monastère de la grande Chartreuse ; apparaît toute petite la Correrie dans son écrin de silence ; le terrain, repéré cet hiver est bien orienté, je me sens légèrement contré par une brise venant de St Pierre de Chartreuse ; je pose sur la pointe des pieds dans cet axe et tout le monde pose nickel ; et d’un !!!! C’est la banane !!

JPEG - 165.7 ko
Stef en vol - La correrie
JPEG - 190.3 ko
Arete de la Suiffiere
JPEG - 160.1 ko
Grand som

Ravitaillement en eau à la fontaine de la Correrie et c’est parti pour 1150 m de montée au Grand Som ; l’itinéraire est un peu paumatoire au début mais on retrouve bien le petit sentier qui monte vers le pas de la Suiffière ; Anthony, lourdement chargé par son matos « heavy » préfère monter à son rythme , faire l’impasse à la Dent de Crolles et nous rejoindre à Chamechaude ; Rémi commence à marquer le pas et malheureusement pour lui, à peine est-il arrivé au sommet , on décolle tous de concert vers Perquelin ;

JPEG - 993.7 ko
Rémi (sans casque !) au grand som
JPEG - 50.9 ko
Grand Som - Anthony

L’ami Jac nous gratifiera d’un Jacquouillerie dont lui seul a le secret mais qui va lui permettre de nous jouer un tour majeur ; il ne pose pas à la Correrie exactement mais dans les champs à coté du monastère croyant qu’on allait monter par le col de Bovinant ; du coup séparation d’avec l’ami Jac qui fera le grand tour pour rejoindre le sommet et se désolidarise à l’insu de son bon gré de la tétralogie.
Bref nous ne sommes plus que 4 à poser à Perquelin ; ravitaillement en eau à la fontaine non controlée et c’est parti pour les 1100 m de dénivelée de la Dent de Crolles ; la première partie jusqu’au col des Ayes est à l’ombre et ça avance vite ; puis on passe au soleil et la petite source de la Dent de Crolles sous le sommet est la bienvenue pour nos gorges desséchées ; Philippe Bensa nous a rejoint en partant du Col du Coq et on le voit décoller et rapidement prendre 200 m sur la dent.

Photo au sommet , ravitaillement en coca et qui retrouve-t-on peinard ? notre Jacquouille qui a décollé 1h30 plus tard du Grand Som ; le thermique était établi, beau cumulus, transition sur la Scia puis sur le col de Bellefond et poser près de l’échancrure est de la Dent de Crolles sur le plateau ; il n’est pas peu fier et ça se comprend ; pour nous la tentation est forte de voler en thermique mais on a déjà 3100m de D+ dans les pattes et pas la lucidité nécessaire pour gérer les ascendances puissantes est émoussée ; nous attendons 3/4 heures Rémi qui se carbonise dans la montée de la Dent et là encore, en bons potes, après 1 sandwich et 1 coca, on ne lui laisse pas de temps de récupérer pour pouvoir boucler les 4 sommets et on décolle direction Cherlieu.

JPEG - 74.4 ko
Dent de Crolles - Philippe

J’ouvre le bal , me fait maltraiter en ouest de la Dent, décide de tirer directement sur Pravouta où un puissant thermique me propulse 400m plus haut, de quoi gérer tranquillement la distance jusqu’à notre attéro improvisé à Cherlieu ; là, c’est un peu sport, les thermiques partent un peu dans tous les sens et je décide de prendre un axe qui me vaut un attéro un peu rapide mais sans souci ; du coup j’installe une flamme pour les potes et tout se déroule nickel ; Jac qui ne sent pas de monter à Chamechaude, survole le sommet et pose en vallée !!

JPEG - 193.4 ko
Chamechaude
JPEG - 223 ko
Jean Pierre - dernier déco !

Nous sommes maintenant 5 à remonter de Cherlieu, Philippe nous accompagne, pour le sommet de Chamechaude ; encore 1100m ; plus de la moitié de la montée à l’ombre heureusement ; Simon Pierre parti du col de porte nous attend au sommet ainsi qu’un désagréable petit vent de nord-est pas fort mais qui nous contraint à décoller de la brèche Arnaud ; Rémi arrive lyophilisé pour le décollage final dans un soleil rougeoyant ; c’est vraiment un grand moment de bonheur partagé, posé au Sappey pour les piétons et à la voiture pour Rémi , Philippe et Simon Pierre ; l’ami Jean Luc est avec nous à l’attéro, au moins en pensée.

JPEG - 185.5 ko
Stef - dernier déco !

Cette belle journée se finit par une mousse à la banane à la maison !!!!!

JPEG - 172.7 ko
Benjamin - dernier déco !

Une édition 2009 majeure par l’enchainement impeccable des décos et attéros et une fine équipe sympathique qui restera marqué par l’aventure !!!

Vidéo sur youtube de Anthony

Photos de Stephane, Anthony et Philippe (un grand merci à eux de s’etre surchargé de 300 grammes pour garder une trace de cette aventure !).