CHVD.ORG - Club des Hommes Volants du Dauphiné
Vous êtes ici : Accueil » Sorties club » Randos » Aiguilles de la Penaz.

Aiguilles de la Penaz.

D 29 octobre 2009     H 18:21     A seb     C 0 messages


JPEG - 936.7 ko
Aiguilles de la Penaz

Nous sommes quatre ce lundi matin au rendez vous de 7h45 à Montbonnot. Laurence, Franck, Remi et moi meme prenons la route pour Beaufort, histoire de verifier que dans le Beaufortin, le vent est toujours faible et le stratus toujours absent !
Laurence a eu la bonne idée d’etre venu avec son camion, on entasse joyeusement notre bordel a l’arriere, Rémi prend le volant, nous nos aises et Laurence file dans le coffre pour finir sa nuit !

L’autoroute et les sommets accrochés défilent au rythme des papotages, la Sambuy, une des idées du jour, est dans les brumes, les nuages laissent passer le soleil à droite, n’hésitons plus ça sera les Aiguilles de la Penaz (2683m), une idée prise dans l’excellent bouquin de Manu Bonte, "Parapente Sauvage".
Fin de la route au hameau de la Gittaz, dehors c’est a l’ombre et ça caille, devant nous 1000m de rando pour se rechauffer. Le chemin commence par la traversée du torrent qui d’entrée nous mouille les pieds, puis il serpente le long d’une belle cascade. Un passage taillé dans la roche au dessus d’une belle gorge plus loin, un dernier numero d’equilibriste sur une petite descente verglacée et une ultime traversée de ruisseau nous voici au soleil.

JPEG - 1.2 Mo
Petite pause

Les polaires et les t shirt tombent, il fait bon au soleil, le paysage est magnifique, il n’y a personne d’autre que nous dans le vallon.

Petite pause en entrant dans la reserve des Contamines-Montjoie puis direction le col du Bonhomme, avec vue imprenable sur l’Aiguille des Glaciers et le Mont Tondu

JPEG - 1 Mo

qui fait de l’oeil à Rémi (il s’y verrait bien etaler son aile). On quitte alors le sentier pour attaquer un petit plateau neigeux

JPEG - 981.8 ko

qui amene a la derniere pente d’eboulis qui mène sur l’arete. On tire un peu la patte dans cette derniere ligne droite sous l’oeil goguenard de trois bouquetins.

JPEG - 1.1 Mo

Le débouché sur l’arete est magique : une vue diabolique sur la Vanoise, les Aravis, les Bauges, la Lauziere, Belledonne, l’Etendart, les Fiz, la Chartreuse, la Meije (et j’en oublie), un petit bout de pelouse, un peu de neige pour gommer les cailloux et surtout une belle brisette de face ! C’est sur, ça va voler !
Pour la forme on grimpe sur une antécime pour s’assurer que le vent est nul, histoire de ne pas decoller sous le vent, puis pause casse croute avec du grand beau plein les mirettes. Rémi aimerait bien passer la nuit ici, mais on arrive a le convaincre que le vol sera pas mal non plus !

JPEG - 793.8 ko

La place est un peu comptée, alors on se serre un peu pour etaler, mais ça le fait.

JPEG - 841.3 ko
Crise du logement

Laurence ouvre le bal et commence sa promenade. On ne sait pas ou donner de la tête ! A droite le vallon, tout droit on vole au dessus de l’arete, à gauche il y a la cascade, en face un plateau avec des bergeries, un peu plus loin le lac de la Gittaz, bref ça ne dure pas assez longtemps !

Rémi enchaine, puis c’est au tour de Franck et enfin le mien. Déco dans la pétole, au milieu de la neige et des cailloux, prévol soignée obligatoire !

JPEG - 919.9 ko
Rémi qui vient de decoller

En l’air c’est de l’huile. C’est a peine si on touche les commandes de temps en temps, histoire de changer de route.
L’atterro, vaste comme une piste d’aeroport, est une formalité, on pose a coté de la voiture, tout content.

JPEG - 1.1 Mo
La Gittaz, notre atterro

Le temps de plier, il n’est que 14h30, le Cormet de Roselend n’est pas loin, ça serait ballot de ne pas y faire un tour. Une petite brise est installée, un peu legere pour que ça monte mais on se maintient un peu en soaring devant le soleil qui décline et les belles couleurs de l’automne.

Une chouette journée de parapente, un peu loin de nos massifs habituels, mais qui valait vraiment le coup !