CHVD.ORG - Club des Hommes Volants du Dauphiné
Vous êtes ici : Accueil » Sorties club » Paralpinisme » Petit vol haute montagne : Le Rochail

Petit vol haute montagne : Le Rochail

D 24 juillet 2006     H 08:32     A Jac     C 0 messages


Oisans, Est de Belledonne : découvrir de nouveaux vols

Samedi 22 juillet 2006, je réponds à l’invitation d’Antoine pour un petit vol haute montagne :

LE ROCHAIL

Accès : à Bourg d’Oisans prendre la route escarpée en balcon vers Villard-Notre-Dame, départ du sentier dans la dernière épingle à cheveux avant le village, altitude environ 1500 m.

JPEG - 57.6 ko
départ, vue sur le Rochail

Montée sur le versant Nord, environ 3 h 30, avec un petit bout de glacier facile sur la fin.

JPEG - 91.1 ko
lys orangé

Bonnes conditions cette fin juillet, sur le coté gauche du glacier il y a une partie en neige transformée qui s’enfonce juste à souhait pour faire de petites marches sans crampons.

Le haut du glacier, à environ 3000 m, forme un petit plat de quoi étaler les voiles et s’installer en tout-confort ; derrière une petite arête rocheuse d’où on peut admirer le bleu profond du lac Lauvitel.

Antoine décolle vers 11 h 15 dans un vent archi nul.

JPEG - 44.1 ko
aprés le décollage

J’enchaîne sans me presser ¼ d’heure après, avec gonflage face voile par vent nul histoire de pimenter un peu ce déco trop facile.
Air calme, je file vers les faces Est. C’est environ 400 m plus bas que je commence à remonter tout doucement. Je cherche les petites ascendances, histoire de faire durer ce beau vol montagne et je fini par me retrouver au nuage au dessus du Pic du col d’Ornon à environ 3400 m.
Aérologie généreuse, mais calme, pas de vent, la vue est magnifique, je vois maitenant d’en haut notre sympathique décollage. Derrière la crête est apparu le lac du Vallon. Je peux tourner tranquillement sous les cumulus pour un panorama à 360 °, Les Ecrins, les deux Alpes, les Grandes Rousses, Belledonne, derrière, la falaise du St Eynard, le Vercors, l’Obiou, le plateau de Bure (Dévoluy).
Je n’ai vraiment pas prévu de partir en cross, avec ma petite sellette radicale et mon piolet accroché au sac, mais avec de telles conditions, je ne vais pas aller bêtement me poser à Bourg d’oisans. Rentrer dans le massif, je n’ose pas, je n’ai pas assez d’expérience de ce coin et la météo annonce des orages en fin de journée, mais rentrer à Grenoble en volant, ça doit bien être possible, quel cheminement en sécurité choisir ? Les faces Est du Grand Armet au Grand Galbert me semblent bien accueillantes avec des jolis petits cumulus, ensuite le Taillefer n’est pas bien loin et avec les plafonds du jour ça ne devrait pas poser de problèmes pour sauter sur Belledonne. J’essai de contacter Antoine, mais panne radio ?, pas de réponse.
Je file tout droit en visant une face Sud-Est bien dégarnie avec jolis cumulus au dessus et tout se passe au mieux, je perds peu d’altitude et ça remonte doux, mais bien. Nuage au Grand Galbert, pareil au Taillefer, je dois être environ à 3250 m. Schuss sur Belledonne.

J’arrive assez haut pour passer en face Ouest et rentrer au bercail, mais en étant presque sûr de ne pas trouver d’ascendance pour continuer le vol. J’hésite : je me pose sur le plateau de l’Arselle ou je tente les face Est ? Je choisi un compromis, je me dis je tente les faces Est, j’ai 200 m de rab et si ça ne prend pas je pose à l’Arselle. Les ascendances sont encore débutantes, mais encourageantes, alors bien que perdant mon rab de hauteur, j’avance en direction de Bourg d’Oisans. Coucou au lac Achard. Je suis au niveau de la croix de Chamrousse, dessous, et je bataille pour monter petit à petit. En avançant encore je vois des cirques qui devraient m’aider à franchir les crêtes, mais zut, le voile d’ouest arrive, je fais vite demi tour pour ne pas me faire enfermer au milieu de la Romanche, je suis à peu prés au niveau de Livet. Au retour, plus de petit thermique, mais une brise assez régulière et plutôt montante. Il me manque 50 m pour basculer en sécurité sur le plateau de l’Arselle. Plus le choix, je dois me résoudre à aller poser dans la vallée de la Romanche.
Je choisit le grand plat bien dégagé au Sud de Gavet. Brise régulière d’environ 10 km/h pour un posé en douceur.

Ce vol inattendu m’offre des perspectives attrayantes. Déco en Oisans, découverte des faces Est de Belledonne ? des endroits sauvages, méconnus. J’ai survolé de beaux chamois en pleine santé. Quand les conditions sont là, improviser un cross en petite tenue est tout à fait possible.
Les photos sont d’Antoine, je n’avais pas mon appareil.
Jac, 23 juillet 2006