CHVD.ORG - Club des Hommes Volants du Dauphiné
Vous êtes ici : Accueil » Sorties club » Inclassable » De fil en aiguille

De fil en aiguille

D 29 mars 2011     H 17:17     A Fab, franck     C 0 messages


Au départ il y a le mail de Fabien qui dit : « le vol depuis l’aiguille du midi me fait rêver depuis quelques temps. Y-aurait-il au club d’autres volants motivés ? ». Bien sur on répond « présent » en se disant que bon, maintenant va falloir être patient, attendre LE « créneau », que ça va être long, fastidieux, meteoblueseux ... l’année prochaine qui sait ? Et puis non. Quelques jours après l’anticyclone s’installe, le ciel se dégage, les précipitations cessent, le vent tombe, s’oriente pile de face. Trop fort ce Fabien !!!!!

Franck et Guillaume au pied de l’Aiguille

Du coups on est trois ce matin à 6h00 (Fabien, Guillaume et ma pomme) place du Maréchal Randon à charger nos voiles dans le break familiale, encore trois à 8h00 à repérer l’attero d’hiver des Bois, et finalement 6 au déco vers 9h00 (on s’est fait des potes dans la benne) où 15 de sud nous attendent bien dans l’axe, bien laminaire, bien, bien ? tout bien ? même la descente de l’arête fut une formalité : un vrai boulevard et si peu de monde !

Après ? Plein d’images dans la tête et aucune sur l’appareil photo que j’ai oublié dans la voiture (merci Fabien et Guillaume pour les photos). En vrac : le Grand Capucin en point de mire au décollage ; la jolie glissade jusqu’au Col du Plan où je n’ai pas osé basculer en face nord ; le passage au Col du Requin à toucher la dent du même nom ; les magnifiques parois de l’envers des Aiguilles ; le franchissement de l’arrête qui descend des Grands Charmoz ; le survol de l’aiguille de l’M ; les Drus pas loin, les Jorasses là bas ? plein les mirettes dans une aérologie bien calme.


On a bien sur traversé la vallée pour aller chercher vers Planpraz de quoi prolonger le vol sur les versants ensoleillés mais c’est encore bien tôt. Alors direction l’attero dit « delta » qui finalement n’est pas si terrible que ça sauf qu’il est aujourd ?hui il recouvert d ?une gangue de glace qui nous fait regretter de ne pas avoir gardé les crampons.

Comme il est encore tôt et que la journée s’annonce bien, nous voilà parti à Passy d’où l’on décollera peut-être un peu trop tôt pour sortir et rejoindre les quelques voiles qui zones tout la haut là bas sur les crêtes. On reviendra, c’est sur !!!

Texte de Franck, photos de Guillaume et Fabien