CHVD.ORG - Club des Hommes Volants du Dauphiné
Vous êtes ici : Accueil » Sorties club » Inclassable » AIR-TOUR, (vu par le C.H.V.D.)

AIR-TOUR, (vu par le C.H.V.D.)

D 30 juin 2011     H 23:26     A lucas     C 0 messages


On écrit "vu par le C.H.V.D." car les perceptions de cette course changent énormément en fonction de qui les vit : pour certains, c’est une course de parapente et marche (normal), mais ce peut être un un stage SIV, un stage cross, des vacances avec réveil à 10h puis grands vols l’aprèm, un camp militaire avec activité physique de 6h à 21h, un cours de biologie centré sur les problèmes aux pieds que peuvent rencontrer les sportifs... Bref, une multitude de choses qui nous amènent à nous demander si nous avons bien fait la même course !

Le grand Départ
Quelle belle météo !

On vous propose une interview de l’équipe faite par l’équipe :

> Avant de parler de cette folle bambé-course, pourquoi y être allé ?
Surtout pour le plaisir de découvrir des tas de choses. En s’inscrivant à l’AirTour, on savait que l’on était léger en terme d’expériences. Le fait d’être inscrit nous a motivés à progresser en début d’année. Bilan très positif car devant notre désarroi, les gens d’expériences ont couru à notre aide nous lâchant par la même occasion un peu de leur immenses connaissances :

  • Remi B., Fred B., Sylvain D. pour les plans de vols traditionnels dans les coins croisés,
  • Jean Claude L. pour la météo dans les Alpes,
  • Ben P. pour le gonflage (Lucas C. est vraiment une buse),
  • Emilie B. sur l’hygiène de vie en voyage (me pardonnera-elle cette blague ?)
Bivouac pas pire !
Bivouac sous les Aravis : MAGNIFIQUE !

> Mais quand on est nul, quels sont vos objectifs ?
Bein c’est sûr, pas la gagne ! (même si on y a méchamment cru pendant 1h le mardi !). Dans l’ordre, on dirait :

  1. rester ensemble,
  2. ne pas se faire mal (du moins, rien d’irrémédiable),
  3. boucler (notre ventrale à chaque vol),
  4. aller le plus loin possible,
  5. prendre du plaisir.

> Et ces objectifs, ont-ils été réalisés ? En partie OUI, en partie NON...
Mettre l’objectif 5. devant le 4. nous aurait permis de respecter le 1. ! En effet, pris dans le flot de la course, nous avons perdu des bouts d’articulations, voire des partenaires complets dès les 1er jours ! Parti à 4 dont notre super assistant Bernard O., on arrivera à 3 mais avec le petit 1 pas très loin puisqu’il nous aidera pour la tactique depuis son PC... Le 2. est partiellement accompli (la réponse dans 3 mois). Le 3. est une réussite totale (d’autant que les sellettes de Ben et Julien n’ont pas de ventrales à clipper). Le 4. était gagné d’avance même si on finissait à Barreaux au bout de 20 km !

The tas
Difficile à croire avec un si beau soleil mais le vol se termine 100m plus loin par un beau plouf !

> Et pendant le semaine, avez-vous appris des choses ?
On retiendra des tonnes de choses de cette semaine qui vont du détail à l’info de la plus haute importance... Par exemple :

  • qu’il ne faut pas tendre la main à un gros chien qui aboie,
  • que les bâtons en aluminium sont de très bon conducteurs de courant électrique (et que si un bâton est conducteur pour Lucas, il le sera pour Ben),
  • que 300g de foie gras peuvent se manger en 2s avec seulement 2 tartines,
  • que la brise du Lac à Ugine arrive bien du lac,
  • qu’il ne faut pas s’amuser à faire du gonflage à l’aterro si le vent est supérieur à 30 km/h,
  • la pluie humidifie les vêtements - l’orage mouille,
  • que les écrevisses au riz en sauce armoricaine c’est meilleur avec des écrevisses,
  • 17 km sur du goudron c’est plus long que 4 km sur du chemin et 4 km sur le chemin ça fatigue plus que 40 km de parapente,
  • quand tu pars pour voler et marcher - commence par soigner tes pieds !
"Plus belle la vie"
Qui a dit que nous en avions chier ?

> Qui ont été les plus gentils ?
Bernard O. et ses petits plats le soir, Jean-Claude L. et ses nombreuses prévisions météo, Stef M. et Hugues B. pour le prêt de matos light, les ami(e)s qui nous ont rejoints sur le parcours, nos chers concurrents pour avoir ri à nos blagues, notre club adoré dont les membres nous ont soutenus de toutes les manières que ce soit.

> Qui ont été les plus méchants ?
La météo, les brises toujours de face, la météo, le bitume chauffé par le soleil, la météo, les thermiques emprisonnés dans les caissons de nos concurrents, la vie qui nous a pris un ami la veille du départ...

> Faut-il le refaire ?
OUI ! Mais avec un niveau différent (on espère meilleur !) pour pouvoir vivre l’aventure de manière différente (on entend par là "vu du ciel" !)

> Un conseil aux enfants qui nous écoute ?
Ce que l’on dira aux enfants sera valable pour nous aussi : "Soit sage, écoute ce que disent les grands, ne grille pas les étapes, reste en vie."

> Et pour finir, un proverbe de Bernard ?
"Le monde appartient à ceux qui soignent leurs ampoules tôt"

Lucas,
Julien,
Ben,
Bernard,