CHVD.ORG - Club des Hommes Volants du Dauphiné
Vous êtes ici : Accueil » Sorties club » Cross » Premier 100 bornes

Premier 100 bornes

D 16 juin 2006     H 09:47     A Laurent     C 0 messages


Mercredi 14 Juin, 8h :

Ce matin, je me lève pour aller travailler. Il semble faire beau mais les prévisions sont meilleures pour le lendemain. Tant pis j’irai voler demain...
Et puis en regardant de plus près les conditions, elles sont tout simplement idéales (pas de vent de 0 a 5000m, 11° de gradient entre 1500 et 2000). Fred me décide complement quand je lis son message "journée tip top idéale".
Changement de programme... en 20mn, je dois etre prêt a partir voler ... il est 9h.
Vers 12h00, nous sommes 4 à St Marcel (Fred, Remi, Fabrice et moi). Remi et Fred font les fusibles... ca tient pas des tonnes et ils ont du mal a s’extraire. J’attends encore 20mn que le soleil chauffe un peu plus.
12h30 : Deco. Je pars direct vers St Hilaire. Ca tient tout juste. Parfois je fais demi tour estimant que je dois reprendre un peu de gain car je ne suis guere plus haut que le plateau.
A St Hilaire 45mn plus tard, j’arrive en haut des falaises. Les voiles du bocal me voient enrouler un thermique de 200m et me foncent dessus. Cassos...
Aux antennes, pas un gramme de courant ascendant... je continue. Heureusement, plus loin je remonte au dessus du plateau pour assurer la transition toujours un peu délicate des tunnels. Finalement, j’arrive bien haut et glisse sans probleme sur Chateau Nardent.
Au fond, vers le St Eynard, je vois 2 voiles assez bas (c’est Fred qui se fait avoir), du coup je prends 100m de plus histoire d’avoir de la marge.
Ensuite, la montée au St Eynard n’est qu’un formalité.

Fort St Eynard

Au retour, je me mets dans la confluence et me fais monter bien haut au dessus des cretes. Je vois Remi en haut de la dent. Le bougre, il a de l’avance ! J’accelere.
Manival, col du coq, sans probleme.
Par contre j’ai bataillé un moment pour monter a la dent. Un petit coup aux barbules histoires d’etre bien haut et je tire vers le nord.
Les cretes sont plutot... longues ! 40mn de la dent au Granier.

Falaises de Chartreuse

Au Granier, les cums sont un peu plus gros. Je vois le deco tout en bas. Que fais je ? Dent du Chat ? Les Bauges ?
Les Bauges me tentent. J’ai jamais traversé (mais je sais ou passer). Je sais qu’il y a des voiles qui sont passées 15mn avant moi. J’en vois une de l’autre coté de la vallée.
Il n’y a plus qu’une chose a faire. Monter le plus haut possible, au nuage...
Au moins a 2500m aux barbules, je demarre la transition. J’ai en ligne de mire la foret qui me remontera en dynamique...

Granier : depart du plaf
C’est haut la (2000m du sol)

Ca descent... environ 1km avant d’arriver, je commence à avancer serieusement en crabe. Je termine à l’accélérateur mais encore assez haut.
La je prends 300m de gain et file sur le pic de la Sauge.
Je vais mettre 20mn à m’en sortir avec un super point bas à la Galoppaz...
En haut, je coninue vers le nord. Je ne connais pas bien mais je vois le Colombier droit devant. Apres je connais.
En arrivant au Colombier, je me fais secouer grave au dessus des prairies car je suis sous le vent de 2 thermiques. Je suis obligé de contourner tout le massif par l’ouest avec une grosse perte d’altitude par effet bagnard. Finalement je refais le plein et tire droit sur la dent de Pleuven.
Je vise maintenant Annecy car il est tard et je n’ai pas envie de repasser par le sud des Bauges. J’ai encore a remonter le Trelod, et normalement Doussard devrait etre derrière.
Dent de Pleuven : c’est pas tres fort et j’arrive aux gencives... En plus, il y a une confluence un peu turbulente au raz du rocher, la ou ca monte ! Pas tres cool.
La remontée au Trélod sera facile finalement ainsi que la transition finale.

Apres le Trelod

Les hauts plateaux sont magnifiques dans cette lumière du soir.

Arrivée sur Annecy

Je vois les trois voiles qui m’ont precedé monter au roc des Boeufs et transiter sur la Forclaz ou une nuée tourne jusqu’a la Tournette.
Je fais une balise le point loin possible et reviens me poser sur le terrain de Doussard surchauffé.

Vertical Doussard

Total 6h de vol, 117km environ, 101 km CFD.
Aerologie de reve (pour moi). Un peu stable au depart. Il a fallu se battre un bon moment. Un peu longuet le cheminement jusqu’au St Eynard (1h30) !! A partir de la Dent de Crolles c’etait presque du repos, sauf vers la Galoppaz et le Colombier.
C’etait mon premier 100km officiel.