CHVD.ORG - Club des Hommes Volants du Dauphiné
Vous êtes ici : Accueil » Sorties club » Cross » Mon premier 8 en Sud Chartreuse...

Mon premier 8 en Sud Chartreuse...

D 26 avril 2007     H 19:41     A Jac     C 0 messages


météo : retour du beau, il a fallu attendre quelques jours pour que le soleil s’impose enfin.

Vers 13 h, je vois débouler 2 voiles en provenance de la Bastille. Viennent-elles du Vercors ? Je ne sais pas, mais c’est bon signe.
14 h 15, enfin, je décolle. Je suis parti de chez moi, à vélo, puis à pied. J’avais besoin de m’oxygéner après une semaine de crève et beaucoup d’heures de travail.

JPEG - 236.6 ko

A peine retourné pas moyen de faire un seul pas que me voilà en l’air ; ça sent la grande journée. Me voilà vite 3 à 400 m au dessus du Rachais.

JPEG - 203.6 ko

J’étais parti dans l’idée d’essayer un tour de Chartreuse en sens inverse des aiguilles d’une montre, mais voyant la Dent bouchée et de beaux cums sur Chamechaude, je décide d’emprunter une route intérieure.

JPEG - 227.8 ko

Ecoutoux, puis Pinéa, montée efficace, mais sans violence. Assez vite aux barbulles , je choisis de cheminer vers le Charmant Som.

A mi chemin, je fais demi-tour, c’est tout à l’ombre .Je retrouve la Pinéa par le Nord-Ouest.

JPEG - 236.5 ko

En Sud-Ouest pas de problème pour remonter et en Sud, c’est l’ascenseur. Aux barbules, le bout de ressort qui émerge du nuage se fait sentir comme il m’a prévenu. A moi d’amortir d’un grand coup de frein et tout se passe bien. En cheminant vers Chamechaude, je perds peu, j’arrive au pied de la falaise du pilier Sud. Le thermique est d’abord vif, puis soutenu et pour finir carrément bagarreur. Y a pas de raison de traîner ici, schuss vers le bec Charvet. Je retrouve Jean-Claude, un peu plus bas. Un crochet à la Dent, une formalité pour passer le sommet, mais comment continuer ?

JPEG - 263.3 ko

tout est gris au Nord. Je propose à JC de tenter un retour sur Chamechaude. Au Bec Charvet on zérote sans prendre assez pour raisonnablement contourner Chamechaude. Je retourne à la Dent, histoire de reprendre du gaz. Aux barbules, vers 2200 m, le ciel est moins rempli, j’opte pour une trajectoire par Pravouta. Les plafs sont toujours un peu justes, mais c’est les conditions du jour.
Pas grand chose au Nord de Chamechaude, ni en Est, ni en Ouest.

JPEG - 211.8 ko

Oulala, j’ai pas trop de rab ! Ce n’est qu’en Ouest, au dessus des pistes du col de Porte, que ça remonte timidement, mais ça suffit pour rejoindre le pilier Sud et là the big Chartreuse-termiq est toujours là à attendre les touristes égarés.

Je décide de rentrer à la maison par Pinéa, Néron et Rachais et tout fonctionne comme sur des roulettes. Chamechaude-Pinéa

JPEG - 291.9 ko
JPEG - 340.5 ko

Pinéa-Néron trop facile. Le Neron, je m’en méfie toujours, la brise est-elle fréquentable ? Aucun souci, le coin est calme, ça monte en thermique bien organisé.

JPEG - 197.9 ko

Je me balade à loisir bien au dessus de toute la crête dorsale. Pauvre Neron, tout blanc et noir. Bientôt 4 ans qu’il a cramé et pas trace de végétation vivante sur tout le haut en Ouest.

JPEG - 267.5 ko
JPEG - 541.8 ko
JPEG - 380.4 ko
JPEG - 267.5 ko

Plus qu’à sauter sur le Rachais. Bizarre, en Ouest c’est pas évident de trouver la pompe. Finalement, c’est du côté Est que je finis par m’élever de façon significative.

JPEG - 453.4 ko

La confluence se remet en route, à 2000 m la boucle est bouclée.

JPEG - 184.5 ko

Il ne me reste plus qu’à atterrir. Je me retrouve au-dessus du lycée du Grésivaudan à l’altitude du St Eynard. Je décide de changer et je vais me poser au campus juste à coté de l’arrêt de tram.

JPEG - 436.8 ko

3 h 15 de vol pour un petit tour d’un peu plus de 30 bornes, c’est pas un record, mais un itinéraire nouveau et finalement assez facile.

PS : l’heure inscrite sur les photos est l’heure d’hiver

Jac, avril 2007