CHVD.ORG - Club des Hommes Volants du Dauphiné
Vous êtes ici : Accueil » Sorties club » Cross » Mes premières faces Ouest Epine -Chartreuse - Vercors

Mes premières faces Ouest Epine -Chartreuse - Vercors

D 26 juin 2007     H 23:26     A Thomas     C 0 messages


Malgré une météo bien capricieuse, nous avons réussi une belle journée cross ce samedi 23 juin. Jean-Claude, le GO du jour, nous a fixé RdV à 10h Lumbin pour un vol sur les faces Ouest.

Nous sommes 8 pilotes, 3 « Baby » et 5 « Anciens ». Dernier point météo de notre GO qui nous confirme le vent d’Ouest 15-20km/h et le programme du jour : déco Aiguebelette et direction le Sud. La masse d’air est bien instable, vue du sol à 10h en sortie de moquette à St Hil les pilotes prennent déjà un bon coup de pied au cul.

Le trajet en navette nous permet déjà d’échanger sur le parcours. Arrivée tranquille vers 11h45 au déco de Provinces. Les stagiaires d’un SIV décolle dans une brise déjà bien établie. Briefing de Frédo qui nous dévoile tous les secrets du site et du parcours. La moitié du groupe ne connaît pas le site. Personnellement, je n’ai jamais tenté de cross au départ de l’Epine. 2 biplaces nous montrent qu’à 12h ça monte déjà bien en face Ouest ! ! ! A 12h30, je fait le fusible.

Déco de L’Epine

Ca monte bien d’entrée de jeux. Je passe le message aux autres pour que tout le monde se met en l’air. En fait, je crains que les conditions forcissent vite au déco avec vent d’Ouest + thermiques. Frédo qui décollera 1/2h après moi, nous confirmera que c’est vite devenu foireux derrière lui. Pendant que les copains décollent, j’en profite pour faire le plaf à 1400m, juste assez pour avoir la superbe vue sur les 3 lacs : Bourget, Aiguebelette et Charavines.

Lac du Bourget

Je parts en direction du Nord pour une première balise à la Dent du Chat. L’aller est très facile en suivant le relief avec de bons thermiques facilement exploitables. Petit plaf à 1200m à la Dent du Chat et demi-tour direction le Sud, je comprend vite ce que Frédo nous avait dit : « le retour de la Dent aux Antennes n’est pas toujours facile .... ».

C’est bien le cas aujourd’hui, je me retrouve contré par un bon vent de face (effet venturi du col du Chat avec l’Ouest fort) et dans une grosse déguelante -5. Il y a pas le choix, à donf sur l’accélérateur pour passer cette zone au plus vite. Je perd pas mal d’altitude mais j’arrive enfin à me remettre au vent dans une zone ascendante et re-plaf à 1400m peu après les antennes. J’en profite pour informer les copains de cette mésaventure. D’ailleurs, des « anciens » avaient bien pris soin de me regarder faire de loin bien sur. Je repasse au dessus du déco et cette fois direction le Sud.

JPEG - 56.5 ko
L’Epine - Lac d’Aiguebellette

Je rejoins Jean-Claude, Fabrice et Thomas qui essaient de passer le verrou des lignes HT, passage bien impressionnant s’il en faut. C’est là que le vol en groupe à tout son intérêt.

JPEG - 76.5 ko
Lac d’Aiguebellette

Après plusieurs tentatives des uns et des autres, Thomas et moi trouvons la clé du passage. Les autres suivront à quelques encablures. Bon maintenant, il faut se rappeler les conseils de Frédo : « plaf max au mont Bauvoir avant de partir en transition sur la Chartreuse ». C’est pas bien fameux au Bauvoir, le thermiques est haché par le vent, petit plaf à 1200 et des nuages plutôt en décomposition qu’en formation. Thomas déjà parti (ha, ces jeunes impatients) se retrouve bien bas et pose entre les Echelles et St Laurent du Pont. Plus tard,il sera malheureusement rejoint par 3 autres copains. Je parts en transition sans grand espoir, j’enroule le premier pet de moustique que je trouve +0,2 en me laissant dériver par l’Ouest sur les premiers reliefs de la Chartreuse. Bingo ça passe mais c’est pas gagné pour autant, rien de rien sur les reliefs. J’avance toujours en direction du Sud et trouve enfin THE thermique près de St Laurent qui me sauvera du posé. Plaf à l’entrée du Désert au début des gorges du Guiers Mort. La vue sur toutes les faces Ouest de la Chartreuse est splendide avec cette lumière et ces nuages qui donnent du relief à la carte postale (hélas, j’ai oublié l’appareil photo). Maintenant direction la Grande Sure, sur le chemin je trouve un énorme venturi qui me scotche et m’oblige à accélérer à donf, je perds beaucoup d’altitude. Sur les pentes Nord de la Sure il y a rien de rien, tout est à l’ombre. J’avance résigné à me poser près du col de la Placette. Je cherche un champ, me décale, survole le champ pour choisir mon approche, et là, à moins de 100m/sol, vertical mon champ, je trouve un bon thermique qui va me remonter à 1700m, comme quoi tant qu’on n’est pas posé, il y a de l’espoir. Ensuite transition facile vers le Grand Raz. Sur le plateau, je trouve le meilleur thermique de la journée + 5,5 trés large. Plaf aux barbules à 1850 et je décide de partir sans attendre sur le Vercors. Je profite de la transition pour me détendre, me réchauffer et tenter d’oublier l’envie de pisser qui me poursuit depuis un petit moment (j’avais oublié quelques vêtements chauds). Arrivée sur les conforts du Vercors, j’ai assez d’altitude pour passer la première ligne HT qui descend de Montaud dans la vallée. Je profite de l’ascendance dynamique douce entre les 2 lignes HT pour gagner un peu de hauteur avant d’enjamber la 2ème ligne HT. Je reste entre 500 et 700m dans le dynamique d’Ouest bien doux, au soleil pour me réchauffer et oublier cette envie de pisser. Là, je néglige le plaf au Bec de l’Orient pourtant facile vue les conditions pour rester au soleil. Cela me sera fatal, car en avançant plein Sud au delà du Bec, le dynamique est de plus en plus faible. Je suis trop bas pour faire demi-tour, l’envie de malheur est trop forte, je décide de poser à qq km au Sud de St Quentin près de la nationale dans un champ en jachère. J’informe Frédo que je vois arriver au plaf au Bec. J’ai à peine le temps de plier que Patrick est déjà là pour me récupérer. Patrick vient de déposer toute la bande posée en Chartreuse au Grand Raz pour un 2ème vol (seul Jean-Pierre n’aura pas le temps de décoller avant que le vent passe cul au déco). Jean-Claude et Thomas en profiteront même pour se payer la traversée sur le Vercors. Avec Patrick, nous récupérons Thomas près du golf, Jean-Claude et Frédo près de St Pierre de Chérrennes . Ensuite retour à la Buisse pour récupérer le reste du groupe. Nous rentrons tous heureux à Lumbin vers 20h30 de cette belle journée riche de découvertes et d ‘enseignements.

Au global, j’ai volé un peu plus de 4h et fait 65km CFD. Les conditions étaient très formatrices sans être difficiles. Le vent d’Ouest nous a obligé à jouer entre reliefs, nuages et dérive Est. Le parcours est magnifique, peu engagé si l’on respecte bien les consignes de Frédo pour le passage du lac et des lignes HT, avec des champs posables partout. C’est sûr, je referai ce vol si possible avec une navette car le retour en stop à la voiture me paraît bien plus difficile que le vol.

Encore merci au GO, à Frédo, Patrick et toute la bande pour cette belle journée CHVD.

Serge