CHVD.ORG - Club des Hommes Volants du Dauphiné
Vous êtes ici : Accueil » Sorties club » Cross » Colombie : XC Roldanillo

Colombie : XC Roldanillo

D 24 mars 2014     H 06:40     A benoit     C 0 messages


La Colombie est un pays magique pour le parapente : paysages, conditions de vol...J’ai la chance de découvrir un peu ce pays lors de mon voyage en Amérique du sud avec Clémence :

Apres un vol super vol au canyon de Chicamoncha, au nord de Bogota (cf video) et un passage sur la cote caraïbe, on passe par Roldanillo, dans la zone cafetière, au centre du pays.

Roldanillo, site de parapente connu pour avoir organisé la coupe du monde de parapente l’année dernière. Impossible de ne pas faire le détour… C’est un site de cross. Je n’ai pas l’aile adéquate pour cela (ultaralite 19...), mais, incroyable, Jonathan (proprio de l’hôtel Cloudbase) me prête la sienne gracieusement !!

JPEG - 2.2 Mo
Ben en sigma 6, tout en orange !

Pour se mettre dans l’ambiance du site, une chaîne de montagne orientée Nord – Sud et une plaine de champs aux couleurs très contrastée, vers l’est. On décolle vers 12H en restant sur les montagnes. Quand la plaine a suffisamment chauffée, vers 14H, on peut partir voler en plaine !

JPEG - 4 Mo
Roldanillo, au pied des montagnes

On arrive en fin de saison et l’air est un peu plus humide. Lors de mon premier vol ici, je trouve Manu Bonte et sa femme, en vacances, qui me brief un peu sur les conditions. Je laisse passer l’averse et je décolle.
Les conditions sont assez fortes et j’aperçois même un éclair d’orage de l’autre côté de la montagne. J’hésite à atterrir mais je prends l’option de partir au plus vite en plaine car les nuages grossissent franchement sur les montagnes. Collé aux nuages, ça monte assez fort malgré les « oreilles accélérés » j’arrive quand même à me faufiler entre les thermiques et là, un grand ciel bleu s’ouvre à moi.

JPEG - 3.8 Mo
la plaine, bien allumée

Je passe alors 2 heures d’extase à voler comme un oiseau en plaine. En effet, tout fonctionne comme dans les livres. Quand t’es bas, tu trouves un champ noir ou une petite butte, et hop, thermique jusqu’au nuage !
Au bout de 2h 30 de vol, je fatigue franchement. Le début de vol m’a mangé beaucoup d’énergie. J’atterris dans un champ à côté de la panaméricaine. J’ai fait une 40aines de km, mais le retour se fait très facilement en stop + bus.

JPEG - 4 Mo
retour express par la Panaméricaine

Je refais un vol le lendemain mais c’est encore plus humide que la veille. Ca sera un petit vol de 30 minutes avec survole de Roldanillo un peu au radada…

Il va falloir revenir avec les parapotes un de ces jours !!